Ferney-Voltaire: les policiers municipaux sont désormais armés et munis de caméras

C’est une décision que mûrit le maire depuis un long moment. Fruit d’une grande réflexion, l’armement de la police municipale est désormais acté et concret.

Depuis le lundi 21 octobre, deux des six policiers municipaux de la commune sont armés. Et lorsque l’on dit « armé », il ne s’agit plus d’un simple bâton télescopique et d’une bombe lacrymogène, mais bien d’un semi-automatique 9 mm. A terme, ce sont l’ensemble des effectifs qui seront équipés, le temps que les différentes formations soient effectuées et les autorisations délivrées.

« Il ne s’agit pas d’une arme d’attaque, mais de défense » précise le maire, Daniel Raphoz. « Cette décision a été prise pour protéger nos agents qui évoluent dans des situations complexes. La société a évolué. Ferney n’est pas le Bronx, mais c’est une zone frontalière, près de l’aéroport, avec une grande cité scolaire… Nos policiers municipaux ont de plus des missions conjointes avec la gendarmerie, il leur fallait un équipement adapté. En uniforme, ils sont une cible potentielle. »

Mesure concomitante à cet armement, tous les agents portent désormais sur leur gilet une petite caméra vidéo. Une assurance pour eux comme pour les citoyens que les contrôles se passent dans de bonnes conditions, « et dans un souci de transparence » précise le maire.

Les Ferneysiens devront donc s’habituer à voir leurs policiers porter une arme à la ceinture. Une arme que tout le monde espère voir rester dans son étui.

Un article complet sur le sujet, ainsi que des précisions sur le cadre légal de cet armement à retrouver dans notre édition papier du jeudi 31 octobre.