Mercury : les travaux route de Pontfet ne pourront pas démarrer rapidement

Un éboulement en février 2019 a ouvert la route tout le long du lotissement situé en contre-bas.
Un éboulement en février 2019 a ouvert la route tout le long du lotissement situé en contre-bas.

Les riverains de la route de Pontfet ont vu l’entreprise chargée de refaire la route s’installer puis repartir... Il n’a pas été trouvé d’accord avec un des deux propriétaires en cours de construction au moment des faits. Les travaux sont donc en stand-by.

Suite au glissement de terrain qui avait ouvert la route début février 2019, la commune de Mercury a contacté son assureur, la Smacl. Il a ainsi été procédé à un constat d’huissier et à la nomination d’un expert qui s’est rendu sur place. La route a été abîmée le long d’un lotissement où des particuliers font construire leurs maisons. Deux propriétaires sont directement concernés, l’un qui en était au terrassement au moment des faits et un autre dont la maison était déjà en cours d’édification. Chaque partie, à savoir les deux propriétaires et la mairie, ont fait leur déclaration d’assurance. Mais, l’assureur de la maison en terrassement a proposé de pré-financer les travaux de remise en état de la voirie communale. Seulement, ceux-ci supposaient l’autorisation des deux propriétaires privés pour être réalisés puisque il était nécessaire d’installer deux parois clouées sur les deux terrains privés. Un protocole a donc été rédigé par l’assurance en question et soumise à chacune des parties. C’est là que le désaccord est intervenu. Si la mairie comme le propriétaire dont la maison était en terrassement et dont l’assureur proposait de pré-financer la route ont donné leur accord, ça n’a pas été le cas du propriétaire dont la maison était déjà bien avancée. Le maire de Mercury, Alain Zocollo, dit ignorer pourquoi ils ont refusé le protocole. « Le dossier est traité par notre assureur, la Smacl, à Niort qui va prendre contact avec les assurances respectives. On devrait en savoir plus d’ici la fin de la semaine. Si elle ne trouve pas un accord dans ce délai, on va passer à l’échelon supérieur ». Ce qui signifie que la mairie, dans ce cas-là, devra déposer un référé en justice avec un délai qui sera peut être long.

Des riverains bien informés

La municipalité tient régulièrement les riverains de la route de Pontfet au courant de la situation. Une première réunion d’information avait eu lieu début août et une seconde vient de se dérouler le mardi 15 octobre.