(VIDEO) Sciez : les frontières tombent au château de Coudrée

Les huit enfants ont suivi les consignes de la cheffe étoilée Marina Reale-Laden.
Les huit enfants ont suivi les consignes de la cheffe étoilée Marina Reale-Laden.

Sciez

«   Bravo Marius, tu as fait un sacré travail ! » Les mines curieuses des enfants irradient la cuisine du château de Coudrée. Sous la coupe de la cheffe Marina Réale-Laden, maîtresse des lieux avec sa sœur Caroline, les apprentis «cuisto« s’affairent à éplucher les courges tout droit sorties des jardins sciezois du «Lien«. Au programme : soupe aux potirons et tarte aux pommes.

Ce lundi matin, les couloirs de la forteresse s’illuminent. A l’initiative d’Habitat et Humanisme (voir encadré), des familles dans le besoin ont franchi les portes du château des sœurs Réale-Laden. Les employés ont donné une heure de leur temps pour un atelier cuisine improvisé, « et sans nous demander un sou », s’en félicite l’un des accompagnateurs de l’association de lutte contre l’exclusion et l’isolement des personnes en difficulté.

Des valeurs communes

Les huit enfants présents, habitués à un quotidien pas toujours rose, ont pu arpenter les pièces très cossues du château. Au grand bonheur de leurs hôtes. « Cette initiative correspond pleinement à nos valeurs. Celle d’une entreprise habitée par la passion ! Un château comme le nôtre est lourd à entretenir. Il ne peut fonctionner que par la solidarité  », se réjouit Caroline Réale-Laden. « En formant des stagiaires, des apprentis autour des valeurs d’accueil et d’hospitalité, on rejoint la philosophie d’Habitat et Humanisme », poursuit la gérante du château qui rappelle que sa grand-mère avait elle-même émigrée de Russie pour venir s’installer en France.

Une bouffée d’oxygène

« L’heure solidaire » – c’est le nom de l’opération – est une bouffée d’oxygène. Une opportunité unique, proposée aux 24 familles haut-savoyardes encadrées par la structure, de s’évader le temps d’un repas. « Je m’occupe d’une mère qui sort d’un contexte familial compliqué. Il a fallu beaucoup la soutenir pour l’aider à trouver un logement, à repartir de l’avant. Aujourd’hui, deux de ses enfants participent à cet atelier cuisine. C’est une chance incroyable pour eux », confie Kaisa, l’une des très nombreuses accompagnatrices qui suit au plus près ces familles en difficulté.

Le château de Coudrée participe pour la première fois à l’heure solidaire initiée par Habitat et Humanisme.
Le château de Coudrée participe pour la première fois à l’heure solidaire initiée par Habitat et Humanisme.

Dans les cuisines, c’est toujours l’effervescence. La tarte aux pommes s’apprête à être enfournée. Pas le temps de respirer, on en redemande. « Je veux en faire une autre ! », glisse l’un des enfants qui a participé à la découpe des pommes et à la confection de la pâte.

L’harmonie est totale. Le temps d’une heure, à Sciez, les frontières sont tombées.

Benoît Sourd

Un rôle essentiel

Habitat et Humanisme est présent dans 85 départements français et compte 55 associations, dont une basée en Haute-Savoie. Cette dernière, avec l’appui de ses nombreux bénévoles, épaule les familles les plus démunies. « Cette aide comprend l’inscription des enfants à l’école, la recherche d’un logement, d’un emploi ou encore les formulaires à remplir pour la demande d’APL », énumère ainsi Christian Parizel, le chargé de communication de l’association.

Habitat et Humanisme est continuellement à la recherche de nouveaux bénévoles et de dons pour permettre à la structure d’être pérenne.