Nordahl Lelandais : selon son ex-compagne « on aurait pu éviter la mort de Maëlys »

Compagne du meurtrier présumé de Maëlys jusqu’en 2016, une femme de 39 ans estime que ce drame aurait pu être évité si les gendarmes l’avaient écoutée.
Compagne du meurtrier présumé de Maëlys jusqu’en 2016, une femme de 39 ans estime que ce drame aurait pu être évité si les gendarmes l’avaient écoutée.

« Si on m'avait prise au sérieux, cela aurait permis de stopper Lelandais ». Compagne du meurtrier présumé de la petite Maëlys entre 2015 et 2016, une femme de 39 ans annonce sa volonté de porter plainte contre les gendarmes qui n’ont selon elle pas pris sa plainte au sérieux alors que Nordahl Lelandais la menaçait après leur rupture, rapportent Le Parisien et RTL.

Selon elle, « les gendarmes ont d'abord refusé de prendre ma plainte. J'ai dû insister, pleurer, pour qu'ils le fassent ». « Ils ne m'ont demandé aucun détail, posé aucune question. Ils ont cru Lelandais, qui, avant que j'arrive, était venu leur dire que c'était moi qui lui avais foncé dessus. Les gendarmes m'ont même demandé d'arrêter de le provoquer. Alors que c'est moi qui vivais un enf er », détaille-t-elle.

« On aurait pu éviter la mort de Maëlys »

Aujourd’hui, elle assure que « si la gendarmerie m'avait écoutée, on aurait pu éviter la mort de Maëlys, c'est certain ». Elle ressent également « un grand sentiment de culpabilité », « le sentiment de ne pas avoir tout fait pour elle. De ne pas être allée jusqu'au bout en empêchant Lelandais de nuire et en persuadant les gendarmes de sa dangerosité ».