Aix-les-Bains: Bérangère et Typhaine vont coiffer les stars du tapis rouge au Festival de Cannes

Typhaine Dereymez et Bérangère Ducruet ont été sélectionnées pour faire partie de l’équipe des coiffeurs du Festival de Cannes, du 16 au 27 mai.
Typhaine Dereymez et Bérangère Ducruet ont été sélectionnées pour faire partie de l’équipe des coiffeurs du Festival de Cannes, du 16 au 27 mai.

«   C’est une immense fierté », déclare d’emblée Bérangère Ducruet, propriétaire de la maison de coiffure Look’am . À ses côtés, Typhaine Dereymez, qui travaille avec elle depuis 10 ans, n’en revient toujours pas. « C’est un honneur d’aller là-bas, je pensais que ça resterait de l’ordre du rêve », reconnaît-elle.

« On ne sait pas quelle star on va coiffer »

Depuis l’annonce de leur sélection pour faire partie de l’équipe des 13 coiffeurs du  Festival de Cannes, une certaine appréhension gagne les deux jeunes femmes. « On est hyper stressées parce que c’est l’inconnu, on va devoir s’adapter à la demande sans savoir qui on va coiffer, ni ce que l’on va faire comme coiffure », confie Bérangère. L’équipe aura un planning en ligne, avec les horaires et les hôtels où se rendre pour aller coiffer les stars. Une villa leur sera réservée ainsi que des voitures, qui seront mises à leur disposition pour les déplacements dans les hôtels.

Une équipe de passionnées

L’aventure a démarré en 2018. « On travaille avec la marque de produits capillaire Eleven Australia, explique Bérangère.  Et le gros point fort de cette marque, c’est qu’au lieu d’avoir une équipe pour l’événementiel, ils sélectionnent dans leur clientèle ceux qu’ils pensent capables de participer à ce genre d’événement ».

Après avoir postulé à un casting lancé par la marque, l’équipe de Look’am a été retenue sur plusieurs critères, dont leur implication dans leur travail. «  Ils tiennent compte de notre envie d’avancer et d’évoluer , précise Bérangère.On est une équipe de passionnées et c’est une reconnaissance par rapport à notre travail ».

Une première pour toutes les deux

Si cette sélection représente une première pour les deux jeunes femmes, elles n’en sont pas à leur premier coup d’essai dans le monde de la coiffure. À l’âge de 25 ans, Bérangère a ouvert son premier salon de coiffure en 2009 à Aix-les-Bains, et un second à Drumettaz en 2017.

Quant à Typhaine, elle promène ses ciseaux et son professionnalisme depuis une quinzaine d’années dans le domaine du cheveu. Ce qui ne les empêche pas de s’entraîner sur des têtes malléables, mais aussi sur les amies et la famille.

« C’est un monde inconnu et une grosse découverte pour toutes les deux, se réjouit Typhaine.  C’est bien qu’on puisse le vivre toutes les deux, et de se dire qu’au bout de 10 ans, si on arrive à ça, il ne peut se passer que de belles choses pour la suite ». En attendant, Bérangère croise les doigts. « On va vivre cette aventure au feeling, et j’espère qu’on arrivera à satisfaire les envies des stars », espère-t-elle.

Et peut-être à la clé, coiffer Virginie Efira. «  J’espère », sourit Bérangère. Réponse le 16 mai.

La pause conseil

À l’occasion de la 76e édition du Festival de Cannes, qui aura lieu du 16 au 27 mai, Bérangère et Typhaine livrent quelques conseils pour les apprentis coiffeurs, qui rêvent d’aller à leur tour, coiffer les stars du tapis rouge. Pour Typhaine, l’important c’est de « ne pas se mettre de barrières ». « Il faut continuer de se former, et de s’intéresser à son travail. Le problème aujourd’hui, c’est qu’on fait ce que l’on connaît mais on ne cherche pas à faire plus ». Pour Bérangère, « il faut avoir le goût du challenge ». « Il y a ce côté artistique de devoir créer sans savoir à l’avance ce qui nous attend. Pour participer à ce genre d’événement, il faut avoir ce pouvoir d’adaptation , et se donner les moyens d’être repéré, d’aller plus haut, car ça ne tombe pas du ciel.  »

«On a une clientèle qui nous soutient et qui veut vivre l’aventure avec nous»

À la maison Look’am, le salon continue de fonctionner au son de la machine à café et des coups de ciseaux. Dans l’équipe de Bérangère avec Typhaine, Lou et Sabrina sont également de la partie, et s’occuperont de gérer le salon en leur absence.

L’histoire de la maison Look’am 

Après la fermeture de ses deux salons à Aix-les-Bains et Drumettaz, Bérangère souhaitait trouver un endroit à elle, dont elle serait enfin propriétaire. «  Pendant mes recherches, je voulais vraiment créer la maison Look’am, mais il y avait toujours quelque chose qui bloquait », raconte-t-elle. Et c’est tout à fait par hasard que la jeune femme trouve LA maison. « Je suis tombée sur cette maison qui était en vente, et c’est étrange parce que je suis passée devant pendant des années, matin et soir, et elle m’avait toujours intriguée », se souvient Bérangère, qui s’est approprié les lieux depuis son achat, avec son équipe et sa clientèle.

Une clientèle fidèle

Depuis son ouverture au mois d’avril 2022, le salon ne désemplit pas. « Nous avons une grosse clientèle fidèle qui nous suit depuis nos débuts », sourit Bérangère. Des clientes par ailleurs curieuses et enchantées de l’aventure que vont vivre leurs coiffeuses. «  Les clientes sont très contentes ! constate Typhaine en riant. Elles attendent notre retour avec impatience pour qu’on leur raconte, et savoir qui on a coiffé. » Un constat que partage également Bérangère.

« On a vraiment cette impression quand elles en parlent, qu’elles veulent vivre cette aventure avec nous, réalise Bérangère. Et c’est génial, parce qu’on partage autre chose avec elles, et c’est valorisant de voir que ça les touche que l’on puisse évoluer comme ça. »