Bellentre : une enquête publique va bien avoir lieu sur la défusion de la commune nouvelle de La Plagne Tarentaise

La commune de Bellentre se sent «vassaliser» au profit de La Plagne Tarentaise.
La commune de Bellentre se sent «vassaliser» au profit de La Plagne Tarentaise.

Bellentre

Michel Girod, maire de la commune de 1986 à 2004 er l’instigateur de la procédure de défusion de son village de la commune nouvelle de La Plagne Tarentaise a obtenu gain de cause auprès du préfet  : une enquête publique va bien se dérouler pour étudier la possibilité de sortir de la commune nouvelle de La Plagne Tarentaise. Cette dernière a été créée en 2015. Mais l’ancien maire n’a jamais souscrit à cette nouvelle entité. « C’est mon successeur, Anthony Favre, maire jusqu’en 2020, qui a fait la fusion. Moi, je n’ai jamais été d’accord ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite