Archamps : l’Institut scientifique européen, une école au service de la recherche

Jean-Michel Thénard (président de l’Institut scientifique européen), Yassine Lakhnech (président de l’Université Grenoble Alpes) et Serge Delsante (président du SMAG-ArchParc) signent une convention tripartite (de gauche à droite), ce lundi 23 janvier.
Jean-Michel Thénard (président de l’Institut scientifique européen), Yassine Lakhnech (président de l’Université Grenoble Alpes) et Serge Delsante (président du SMAG-ArchParc) signent une convention tripartite (de gauche à droite), ce lundi 23 janvier.

On vous parle souvent des entreprises toutes plus innovantes les unes que les autres d’ArchParc. On le sait moins, mais le technopôle compte aussi une poignée d’écoles. L’une d’entre elles est même installée depuis 1994 au sein du parc d’activités. Il s’agit de l’Institut scientifique européen (European scientific institute pour les anglophones). L’idée de cette école de très haut niveau provient de physiciens du CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire), qui souhaitaient notamment développer la physique médicale, qui, comme son nom l’indique, consiste à mettre au service de la santé les puissants outils de la physique.

«  Un contrat implicite nous lie d’ailleurs toujours au CERN. Les heures de leurs fonctionnaires passées à enseigner dans notre école sont incluses dans leur temps de travail  », note Jean-Michel Thénard, président de l’Institut scientifique européen.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite