Arrondissement d’Albertville : quid des sécheresses sur les micro-centrales?

La micro-centrale du Villard également exploitée par Serhy.
La micro-centrale du Villard également exploitée par Serhy.

Les micro-centrales sont des systèmes de production d’électricité au fil de l’eau, elles ne bénéficient pas de barrages, à la différence des grandes centrales concédées. Par conséquent, elles sont soumises aux baisses de débit des cours d’eau pour fonctionner. Même si Raymond Combaz, le premier adjoint de Queige, n’est pas inquiet, Vivre en Tarentaise (VET) pose la question du plus long terme.

La micro-dentrale de Queige arrêtée quelques semaines durant l’été 2022

« La sécheresse, c’est pas dramatique. Ça tombe à un moment où il y a moins de besoin d’énergie. Ça turbine plus l’hiver et au printemps à la fonte des neiges », estime Raymond Combaz le 1er adjoint de la commune de Queige. Edouard Meunier, le maire de cette dernière, reconnaît de son côté que la micro-centrale de sa commune a « été arrêtée quelques semaines cet été, mais il reste à raccorder un ruisseau à la centrale et c’est le 2e en débit. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite