Que vont donner les soldes d’hiver qui démarrent ce mercredi 11 janvier ?

Dans le contexte de crise actuel, les soldes trouveront-ils preneurs?
Dans le contexte de crise actuel, les soldes trouveront-ils preneurs? - Photo d’illustration. Archives Le Messager

Au moment où le projet de réforme des retraites décidé par le gouvernement suscite inquiétudes et réactions, en pleine crise énergétique, au cœur d’une longue période d’inflation de plus en plus difficile à supporter pour le budget des ménages, les soldes d’hiver 2023 sauront-ils enthousiasmer la population ? Éléments de réponse.

Face au coût de l’énergie et de la vie courante

La facture d’énergie, celle de l’alimentation et du carburant à la pompe pèse comme rarement sur les moyens des Français. Alors même s’il est évident que chaque période de soldes suscite une certaine fièvre acheteuse, les Français pourraient bien avoir des priorités qui assurent tant bien que mal le paiement des dépenses et charges de la vie courante.

Face au poids grandissant d’internet, des ventes privées, de la seconde main

Le constat est inévitable, il l’a été encore plus avec les fêtes de fin d’année, de plus en plus d’achats s’effectuent par l’intermédiaire d’internet, lors de ventes privées disponibles toute l’année ou un peu en amont, qui empêchent ceux qui se décident au moment des soldes de trouver ce qu’ils espéraient, ou encore dans le sens de la tendance à l’occasion, à la seconde main ou encore de la réparation.

Les commerçants y sont confrontés tous les jours et de manière plus cruciale lors des soldes. Et pourtant, avec les années covid, une année 2022 plutôt moyenne, ils disposent d’un stock de marchandises conséquent et espèrent bien l’écouler en attirant avec de bons rabais. Si ce n’est qu’ils vont devoir eux aussi supporter des dépenses énergétiques beaucoup plus importantes et qu’ils pourraient bien être contraints de présenter des démarques moins intéressantes, moins de bons plans.

Un dilemme cornélien en somme. Sans doute les amateurs de soldes devront-ils se mobiliser pour être dans les magasins la première semaine des soldes pour espérer trouver les meilleures affaires.

La question du maintien des soldes

Autant de situations qui ne manqueront pas de relancer une interrogation récurrente : doit-on maintenir ces périodes de soldes ? Arrivant pour l’hiver, trop tôt après les dépenses pour les fêtes, ou encore trop tôt par rapport aux saisons et face à une montée en puissance des occasions de faire des bonnes affaires tout au long de l’année, les rabais d’hiver et d’été ont-ils encore un sens et un attrait pour les clients ?

Le bilan de ces nouveaux soldes pourrait bien peser dans la balance.