Annecy / Doussard: 6 ans après la mort de Yoann, une peine de 3 ans de prison en appel

Yoann Souffron, ici en 2013, est décédé après avoir reçu un violent coup de bouteille sur la tête. (photo Facebook / DR)
Yoann Souffron, ici en 2013, est décédé après avoir reçu un violent coup de bouteille sur la tête. (photo Facebook / DR)

Annecy / Doussard

Le Nouvel An restera à tout jamais synonyme de tragédie pour une famille de Doussard, qui a perdu un enfant dans la nuit du 31 décembre 2013 au 1er    janvier 2014. Ce soir-là, Yoann Souffron, victime d’une agression, a reçu un violent coup de bouteille sur la tête lors de la soirée du réveillon à Tignes en Savoie. Tombé dans le coma, le jeune homme de 17 ans était décédé quelques jours plus tard.

Coup de bouteille à la tête

Le procès en appel de l’affaire s’est déroulé du lundi 7 au mercredi 9 octobre devant la cour d’assises des mineurs à Annecy. A la barre : l’un des agresseurs du Doussardien, un jeune Isérois aujourd’hui âgé d’une vingtaine d’années. « Il n’avait pas donné le coup fatal, mais participé », précise Christine, la mère de Yoann.

L’accusé a été condamné à 4 ans de prison dont une année avec sursis. Lors du premier verdict, en mai 2018 à Chambéry, il était ressorti avec 7 ans de prison ferme, comme l’auteur du coup de bouteille. Ce dernier, absent à l’audience annécienne pour raisons de santé, reste condamné à la même peine de 7 ans ferme. Un troisième jeune, acquitté à l’époque, n’a pas été rejugé.

« Un procès douloureux »

Ce second procès aura été une nouvelle épreuve pour les parents et la sœur de Yoann Souffron, représentés par Maître Camille Radot, avocat au cabinet du ténor du barreau de Paris Eric Dupond-Moretti. «  Ce fut encore un procès très lourd et douloureux », confie Christine, la maman. « Il y a eu cinq heures de délibéré. »

Plongée dans la douleur, la famille de Yoann se dit déçue par le verdict. « Quelle que soit la peine, ce ne sera jamais assez. On ne retrouvera jamais notre fils, alors que lui [l’accusé, NDLR], il retrouvera la liberté. »