Le Conseil national de la Sécurité routière veut réserver les trottoirs aux piétons

Le Conseil national de la Sécurité routière recommande au gouvernement de « définir légalement » les trottoirs comme étant réservés aux piétons.
Le Conseil national de la Sécurité routière recommande au gouvernement de « définir légalement » les trottoirs comme étant réservés aux piétons. - (Wikimedia Commons)

Les trottoirs vont-ils devenir exclusivement réservés aux piétons ? C’est en tout cas la demande du Conseil national de la Sécurité routière (CNSR) qui rencontre le gouvernement ce lundi 28 novembre.

Neuf recommandations doivent être faites au gouvernement. L’une d’entre elle prévoit notamment de « définir légalement le trottoir comme étant une partie de la voie publique réservée à la circulation et à l’usage du piéton ». Le CNSR souhaite également « préciser que le trottoir est physiquement séparé de la chaussée afin d’être repérable et détectable par tous les usagers ».

De moins en moins de place pour marcher

Si les trottinettes électriques et les cyclistes ne sont pas autorisés à rouler sur les trottoirs, cette règle est rarement respectée. Entre la prolifération des trottinettes en libre-service dans les grandes villes, les vélos trouvant refuge sur les trottoirs, les skateboards et autres moyens de déplacement, les piétons ont désormais de moins en moins d’espace pour se déplacer, souligne Geneviève Leferrère.

Auprès de l’AFP, la représentante de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) au CNSR regrette que le trottoir ne soit pas défini dans le code de la route. « Aujourd’hui, le trottoir, c’est ce qu’il reste quand on a pris de la place pour la voiture, pour le stationnement, pour les cyclistes, quand on a pris de la place pour tout », indique-t-elle.

Comme le rappelle Le Parisien, 57 piétons ont perdu la vie depuis le début de l’année. Il s’agit de l’un des pires bilans sur ces dix dernières années.