Violences conjugales à Annecy : « Encore trop de femmes ne sont pas crues et entendues »

Morgane Craye, de l’association Ostara et Eva Bayle, de l’antenne Nous Toutes 74 - La Soro.
Morgane Craye, de l’association Ostara et Eva Bayle, de l’antenne Nous Toutes 74 - La Soro.

«   Ce n’est jamais assez  ». C’est ainsi qu’Eva Bayle, de l’association Nous Toutes 74 – La Soro, résume le travail engagé en matière de lutte contre les violences conjugales et sexistes. «  Il y a toujours autant de violences et de féminicides  », poursuit-elle. Une personne par jour est confrontée à des violences intrafamiliales à Annecy. Selon les chiffres de la préfecture, 193 situations de violences conjugales ont été traitées par l’ISPG, l’intervenante sociale police gendarmerie, entre janvier et octobre 2022.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite