Valserhône : « On croise des jeunes en détresse psychologique », signale Bruno Masson de la mission locale

La mission locale jeunes Bellegarde-Pays de Gex est basée à la Maison de l’Emploi, de l’Economie et de la Formation (MEEF), rue des Papetiers, où se trouve également la maison France Services.
La mission locale jeunes Bellegarde-Pays de Gex est basée à la Maison de l’Emploi, de l’Economie et de la Formation (MEEF), rue des Papetiers, où se trouve également la maison France Services.

Depuis deux ans, la ML a été de plus en plus sollicitée. Il faut dire que la crise sanitaire a eu un effet dévastateur sur la jeunesse du territoire.

« On croise régulièrement des jeunes en détresse psychologique, notamment depuis le Covid, constate Bruno Masson, directeur de la ML Oyonnax-Bellegarde-Gex. Les différents épisodes de confinement ont révélé des tensions dans les habitations, que ce soit avec la famille ou dans le cadre de colocations. Certains jeunes se sont retrouvés sans solution d’hébergement. Aujourd’hui, il y a certes une reprise économique, mais le contexte reste très tendu et, psychologiquement, cela se ressent toujours. » Durant le confinement, la ML a fermé ses portes mais n’a pas cessé de fonctionner. Les coups de fils fusaient : les personnes inscrites auprès de l’entité étaient suivies régulièrement, au téléphone, par des agents. L’organisme a aussi distribué des chèques-service sur l’ensemble des territoires ; des coupons d’une valeur totale de 50 euros par semaine qui pouvaient servir à des achats alimentaires, par exemple.

Le financement de l’Etat et des collectivités a aussi été bien plus élevé que la normale, alors que les demandes d’hébergement d’urgence se démultipliaient, à un rythme effréné. « On a multiplié par deux le FAJ (fonds d’aide aux jeunes) grâce à une rallonge du Département. D’une manière générale, on n’a jamais eu autant de moyens que sur ces deux dernières années, mais c’était absolument nécessaire, car les premiers touchés par la crise économique, qui suit la crise sanitaire, sont les jeunes. » Une demi-journée par semaine, un psychologue intervient à la ML de Bellegarde. Ce qui apparaît donc comme une absolue nécessité puisque la jeunesse bellegardienne reste encore convalescente.

Plus d’infos

En 2021, 597 jeunes ont accédé à l’emploi (en tenant compte des trois sites confondus de la ML : Gex, Oyonnax et Bellegarde), 128 sont entrés en formation et 62 ont trouvé une alternance.

La ML de Bellegarde est composée de 27 salariés, dont 25 équivalent temps plein.

La mission locale est implantée sur trois sites : Oyonnax, Bellegarde et Gex. Mais des permanences existent aussi à Nantua, Montréal-la-Cluse, Izernore, Ferney-Voltaire et Saint-Genis. Elle a accompagné 3 176 adolescents et jeunes adultes en 2021, dont 829 nouveaux inscrits.

Quels dispositifs pour quels financements ?

L’Etat contribue à 50% au budget de la mission locale Oyonnax-Bellegarde-Gex.
L’Etat contribue à 50% au budget de la mission locale Oyonnax-Bellegarde-Gex.

La mission locale, dont la mission première est d’orienter les jeunes de 16 à 25 ans, sortis du système scolaire, vers l’emploi, s’appuie sur plusieurs dispositifs. Lorsqu’un jeune entre, pour la toute première fois, dans la mission locale, un «diagnostic approfondi» est nécessaire. Son objectif est d’identifier la situation de la personne en question, ses besoins, demandes, attentes et ses compétences déjà acquises. Sur l’ensemble de la ML Oyonnax-Bellegarde-Gex, 1 001 jeunes ont bénéficié d’un diagnostic initial, en 2021.

L’un des dispositifs clés mis en place par la mission locale est la «Garantie jeunes». Il s’agit d’un droit ouvert, qui donne lieu à un accompagnement intensif et collectif des jeunes bénéficiaires, avec des mises en situation professionnelles. Ce soutien est assorti d’une aide financière pouvant atteindre 500 € par mois. Toujours sur l’ensemble de la ML Oyonnax-Bellegarde-Gex, 210 personnes sont entrées dans le dispositif «Garantie jeunes» en 2021.

Le Fonds d’aide aux jeunes (FAJ) vise, quant à lui, à subvenir à un besoin financier ponctuel, en matière de logement, de santé ou du transport, principalement. Son financement est assuré par le Département de l’Ain, la Caisse d’allocation familiale et la Mutuelle sociale agricole. 163 jeunes ont bénéficié du FAJ, l’an dernier, soit un montant total de 46 865 €. Par ailleurs, le budget global de la ML Oyonnax-Bellegarde-Gex, en 2021, était d’environ 1,36 million d’euros. Le plus gros contributeur étant l’Etat qui finance 50 % de la totalité des subventions perçues par la ML. La Région Auvergne-Rhône Alpes participe à hauteur d’environ 224 000 € (16,5 %), tout comme les communes et les intercommunalités. Pôle Emploi et le Département attribuent, pour leur part, une subvention équivalente à 6 % du budget, soit 81 600 € chacun.