Genève : les abus liés à la sous-traitance sont dans le viseur des autorités cantonales

Les secteurs les plus touchés sont ceux où la force de travail prime, domaines comme la peinture et le ferraillage, où l'on a davantage besoin de gens, parfois peu qualifiés.
Les secteurs les plus touchés sont ceux où la force de travail prime, domaines comme la peinture et le ferraillage, où l'on a davantage besoin de gens, parfois peu qualifiés. - DRK

Maladie récurrente du plein-emploi à Genève, la sous-traitance avec son cortège d’injustices sociales, est à nouveau dénoncée par les syndicats. Les chantiers dans la construction, les services de l’aéroport sont particulièrement ciblés. En 2019 déjà, le Bureau de contrôle paritaire des chantiers, lors d’une visite au Tri Bagages de l’aéroport de Genève, avait constaté de «  graves manquements de la part de l’employeur notamment le non-respect du salaire minimum et des usages  ». Cette société a d’ailleurs été exclue du site de l’aéroport. La cinquantaine de travailleurs, originaires d’Italie et de Roumanie, a été renvoyée chez eux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite