Pourquoi Passy a reçu le titre de « Ville des Alpes de l’année 2022 »

Magdalena Holzer, secrétaire de l'association 'Ville des Alpes, Raphaël Castéra maire de Passy et Ingrid Fisher Viice-Présidente de 'Ville des Alpes.
Magdalena Holzer, secrétaire de l'association 'Ville des Alpes, Raphaël Castéra maire de Passy et Ingrid Fisher Viice-Présidente de 'Ville des Alpes.

Depuis 1997, un jury international décerne le titre de « Ville des Alpes de l’année » à des villes alpines qui concilient de manière exemplaire et équilibrée les intérêts de l’économie, de l’environnement et du social, conformément aux principes de la Convention alpine. Les villes auxquelles le prix a été décerné coopèrent dans le cadre de l’association du même nom.

La navette gratuite, un modèle à développer

Actuellement, le réseau comprend 19 villes de Slovénie, d’Allemagne, d’Autriche, de Suisse, d’Italie et de France. Passy (2022) est la cinquième « Ville des Alpes » française après Chamonix (2015), Annecy (2012), Chambéry (2006) et Gap (2002). Un label qui permettra à la commune de Passy de partager l’expérience avec les villes de la Convention alpine qui sont confrontées aux mêmes problématiques : qualité de l’air, transport, surfréquentation touristique, pollution industrielle. Raphaël Castéra s’en réjouit. « L’association Ville des Alpes va mettre en place une plateforme où chaque ville pourra indiquer, par exemple, comment elle a géré l’accès à ses sites touristes, comme nous l’avons réalisé pour l’accès au lac vert en mettant en place une navette gratuite qui a transporté cette année plus de 22 000 personnes, soit 7 000 personnes de plus qu’en été 2021. Une plateforme qui va permettre aux villes de gagner du temps en s’inspirant des initiatives communes », a souligné le maire de Passy.

Trois actions majeures

L’année 2022 aura permis à la commune d’accélérer la dynamique engagée, partager les projets, évaluer les actions. Lors de la cérémonie de clôture, qui s’est déroulée vendredi 14 octobre au parvis des Fiz, la municipalité a rappelé les axes des trois actions majeures qui ont été menées cette année. D’abord, la reprise en main de la cuisine centrale pour une alimentation de qualité en favorisant les producteurs locaux et les circuits courts. Ensuite, la qualité de l’air et les économies d’énergies mises en œuvre alors que la commune, via la plateforme « Air Attitude » (ATMO Auvergne Rhône-Alpes) a communiqué les gains obtenus (en kWh, CO2 et particules fines) par les travaux de rénovation énergétique engagés, le Fonds Air Bois et le développement de la mobilité douce. Enfin, le respect des espaces naturels par une offre touristique de qualité avec l’installation d’un télésiège « 4 saisons » et une réflexion menée en collaboration avec le « Pôle Tourisme Montagne Inventive » de l’Université de Savoie Mont-Blanc, sur une offre touristique raisonnée et créative autour du respect de l’environnement et s’appuyant sur les mobilités douces.

Plusieurs raisons ont guidé le choix du jury

« Passy a déjà mis en œuvre trois projets consacrés à la rénovation énergétique d’établissements scolaires, à la mise en place d’une politique pour la qualité de l’air et au développement d’un tourisme de proximité et accessible à toutes et à tous. Par ailleurs, le patrimoine culturel et architectural de la ville présente un intérêt de portée internationale, qu’elle souhaite mettre en valeur au niveau touristique, mais également pour la population locale. D’une part, ce titre marque une reconnaissance des politiques adoptées par une ville. D’autre part, il constitue un encouragement et un engagement à poursuivre avec résolution le chemin amorcé », a souligné Ingrid Fischer, vice-présidente de l’association « Ville des Alpes ».