Bassin annécien : les «biérophiles» devront encore patienter avant d’avoir du houblon haut-savoyard

Le houblon se cultive de manière expérimentale comme ici à la Brasserie Veyrat.
Le houblon se cultive de manière expérimentale comme ici à la Brasserie Veyrat. - La bohème photographie

À l’heure où les microbrasseries se développent de plus en plus en Haute-Savoie, quid de la culture du houblon made « haute-couture » ? Sur le sujet, Laurent Gallay de la Brasserie L’Aravissante à Villards-sur-Thônes, a sa petite idée sur le sujet. «  Ici, dans les Aravis, de toute façon c’est les vaches et le reblochon  », résume-t-il. Du côté de Marcellaz-Albanais, Aline Veyrat, associée avec son mari à la Brasserie Veyrat, partage ce constat. «  En Haute-Savoie, la vache laitière est bien présente et grâce aux coopératives, le lait est très bien vendu. Si on prend l’exemple de l’Alsace qui a de grandes plaines, ils ont plus de possibilités que nous pour ce genre de cultures et ici avec les pâturages, la place est déjà prise.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite