Logements inachevés et travaux bâclés à Annemasse : « Le promoteur continue à travailler impunément »

Les pergolas ne tiennent pas, l’une d’entre elle est tombée. Après ça de minces réparations ont été effectuées par un prestataire.
Les pergolas ne tiennent pas, l’une d’entre elle est tombée. Après ça de minces réparations ont été effectuées par un prestataire.

« C’est délirant, c’était déjà choquant qu’ils nous livrent des logements dans un tel état en juillet 2021, mais depuis 15 mois qu’on se bat avec eux, on a encore des tas de problèmes, et de nouveaux qui se sont ajoutés », s’insurge Marjory Mathieu, présidente du syndic bénévole. Et d’ajouter : « On a de l’eau qui entre dans les garages quand il pleut, j’ai changé moi-même ma porte de garage parce qu’ils ne voulaient pas intervenir prétextant qu’une porte de garage n’est pas censée être étanche. La VMC n’est toujours pas installée, on n’a toujours pas l’attestation RT 2012, on a des crépis qui tombent et quand une entreprise intervient, elle nous dit : «C’est normal qu’il tombe, on ne met pas du crépi à côté du bois». Pour remédier à ça AST nous dit : «Vous n’avez qu’à mettre du silicone». Il y a les fameuses pergolas aussi. Il y en a une qui s’est décrochée, elles sont fissurées de partout, ça fait 6 mois qu’ils doivent intervenir ». Après tant de difficultés cumulées, les copropriétaires ont du mal à imaginer qu’une issue favorable soit possible. Le 2 octobre dernier, ils envoyaient conjointement un courrier recommandé à AST Groupe. « L’ensemble des propriétaires n’est pas d’accord avec la liste des réserves qui ont été levées ».

Faire intervenir une tierce personne pour les travaux

Le courrier liste ensuite les points à solutionner, notamment « les façades extérieures non conformes au permis de construire (façades qui se fissurent) ; Beaucoup de fuites d’eau dans certaines maisons suite à une installation de plomberie désastreuse ; Réaliser l’aire commune et son chemin d’accès ; Réaliser le marquage au sol ; Reprendre l’enrobé devant le local à poubelle ; Recouper les PVC et poser les ventilations, etc. En l’absence d’action de votre part, on va confier à vos frais tous les travaux précités à une tierce personne » Autant de demandes encore irrésolues à ce jour, au grand dam de Marjory. « Le pire là-dedans, c’est qu’ils continuent à travailler en toute impunité. S’ils pouvaient juste venir faire les travaux un bon coup et après on n’en parle plus, on ne se voit plus et tout ça est derrière nous. C’est tout ce qu’on demande ! ».