Maison des arts du Léman : les arts de la scène dans tous leurs états

Ose est l’unique orchestre symphonique à jouer cette saison.
Ose est l’unique orchestre symphonique à jouer cette saison. - Bertrand Pichene

Avant ce grand moment de jeunesse que représente le Festival des P’tits Malins, la Maison des arts du Léman (MAL) propose quatre spectacles en ce mois d’octobre, dont deux concerts aux styles très différents. Ce nouveau mois démarrera avec l’unique concert d’orchestre symphonique de la saison, de l’orchestre Ose qui se produira sur la scène du théâtre Maurice-Novarina, samedi 1er octobre à 20 h 30. «  Ici, le contexte est différent de la Grange au Lac mais la qualité ne sera en rien inférieure. En réalité, venir voir un orchestre à Thonon c’est saisir un moment intime, une rencontre, où les 70 musiciens et chanteurs qui seront sur scène vous donneront la sensation d’écouter un concert d’une exceptionnelle qualité dans le confort de votre salon », commente Thierry Macia, directeur de la MAL. Avec une programmation gravitant autour des contes et légendes, c’est un voyage en musique qui est proposé pour une parenthèse classique à ne pas rater.

La musique sera de retour sur la scène du théâtre Maurice-Novarina dimanche 11 octobre, mais dans un tout autre registre. La chanteuse coréenne installée à Paris Youn Sun Nah est l’une des grandes voix françaises du jazz. Elle proposera au public lors d’un concert intime un répertoire varié où le jazz tiendra une place de choix mais laissera également la place à la pop et à la folk, ainsi qu’aux compositions de la chanteuse. Elle se produira pour l’occasion en quartet.

Kosa, une première en Europe

« La culture c’est aussi un voyage en soi. Une occasion de sortir de chez soi et de partir à la découverte d’un autre univers, d’un autre monde. C’est ce que nous nous efforçons de proposer au public chablaisien avec notre programmation éclectique, et je crois que les spectacles de ce mois d’octobre en sont la preuve », confie Thierry Macia. Un voyage qui entraînera les spectateurs dans la mémoire et le passé avec la pièce de théâtre Hermann, mise en scène par François Rancillac, qui place en son cœur les thèmes de l’oubli, de l’amour et des souvenirs dans un conte fantastique défiant le temps. Et puis aller à la MAL c’est aussi voyager, le temps d’une soirée, vers le Japon. Sur la scène du théâtre on retrouvera, samedi 8 octobre, Kosa, un spectacle de danse imaginé par le chorégraphe japonais Ushio Amagatsu durant le confinement et qui arrive pour la première fois en Europe. Cette danse dite ‘‘butô’’ place en son cœur la nature, la matière, le vivant, mais aussi la mort à travers une chorégraphie qui se déclinera ici en huit tableaux. « Ce spectacle est plus qu’une danse, c’est une expérience à part entière », ajoute le directeur de l’institution.

Le Festival des P’tits Malins

Le mois d’octobre est également le rendez-vous des plus jeunes. Le Festival des P’tits Malins fait son retour cette année du 15 au 28 octobre avec, comme lors de chaque édition, un programme chargé. On retrouvera de nombreux ateliers, ainsi que des jeux et la fête du livre, mais aussi des spectacles en nombre. « Le festival s’adresse à un public de 6 mois à 99 ans. C’est un moment de partage en famille autour de la culture qui s’adapte à la jeunesse », explique Thierry Macia, directeur de la MAL. Théâtre, marionnettes, danse ou encore musique raviront les spectateurs de tous les âges.

Le programme de la MAL en octobre

Youn Sun Nah se produira mardi 11 octobre. Orchestre symphonique Ose ! (musique)

Le chef d’orchestre Daniel Kawka s’empare des contes et légendes avec toute la flamboyance de son ensemble symphonique de 66 musiciens. Un programme où l’art vocal français est à son aise, défendu par la soprano belge Anne-Catherine Gillet, ainsi que par deux des plus puissantes voix actuelles de la scène lyrique, la mezzo-soprano Majdouline Zerari et le baryton Jérôme Boutillier.

Samedi 1er octobre à 20 h 30 au théâtre Maurice-Novarina à Thonon.

Hermann (théâtre)

Ce conte, en forme de road-movie, nous conduit sur les routes du Sud et du Nord de la France, en passant par la Russie, la Pologne. Une incroyable histoire d’amour où se révèlent la profondeur des êtres et la force des sentiments.

Mardi 4 octobre à 20 h 30 au théâtre Maurice-Novarina à Thonon.

‘‘Kosa, Entre deux miroirs’, de Sankai Juku (danse)

Avec une vingtaine de pièces pétries de sable, d’eau, de cendres et de sang, la compagnie japonaise Sankai Juku et le chorégraphe Ushio Amagatsu ont bouleversé le panorama chorégraphique mondial.

Samedi 8 octobre à 20 h 30 au théâtre Maurice-Novarina à Thonon.

Youn Sun Nah (jazz)

Depuis près de 20 ans, l’impressionnante et charismatique chanteuse sud-coréenne tonifie le jazz vocal, loin des sempiternels clichés du genre.

Mardi 11 octobre à 20 h 30 au théâtre Maurice-Novarina à Thonon.

The Opera Locos, (humour et musique). On pourrait se croire à la Scala, sauf qu’ils semblent tous avoir croisé Tim Burton ! 5 chanteurs aussi déjantés que talentueux se sont donné rendez-vous pour un récital pas comme les autres.

Vendredi 14 octobre à 20 h 30, au théâtre Maurice-Novarina à Thonon.

Les Ptits Malins, festival jeune public

C’est l’automne ! Courir sous les feuilles, sauter dans les flaques d’eau, décorer sa citrouille, et faire le plein de spectacles avec la 7e édition du Festival des P‘tits Malins. Cirque, chanson, marionnette, théâtre, conte, que l’on soit taquin, coquin, lutin, il y a toujours d’intenses moments à partager avec les copains, les copines, la famille.