Annemasse : le parc Mila-Racine aura un visage résolument nature

Sur les 6200 m2 du futur parc, 920 seront laissés tels quels.
Sur les 6200 m2 du futur parc, 920 seront laissés tels quels. - Photo Ville d’Annemasse.

À tort ou à raison, il est souvent reproché à la commune frontalière d’être trop minérale et urbanisée. Cette critique pourra a priori difficilement être formulée à propos du parc Mila-Racine, dont les travaux d’aménagement, d’un coût de 745 000 euros, viennent de démarrer.

Elle pourra d’autant moins l’être que les Annemassiens ont eu leur mot à dire dans le modelage du visage de ce coin de nature de 6200 m2, qui devrait ouvrir ses portes le printemps prochain.

Certes, seule une dizaine de citoyens ont participé à la concertation citoyenne l’an dernier, mais la plateforme de participation « Imaginons Annemasse » n’avait pas encore été lancée et une soixantaine d’idées ont tout de même émergé. Elles ont été acceptées ou non en tenant compte d’invariants et de leur faisabilité technique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite