Thônes : où en est le projet de Forêt vivante, qui vise à protéger des parcelles et y interdire la chasse ?

David Roche, président de l’association Forêt vivante à Thônes.
David Roche, président de l’association Forêt vivante à Thônes.

C’est le tragique accident de chasse à Montriond en 2018, tuant un vététiste, qui leur a fait avoir le déclic. Un an plus tard, dans la vallée de Montremont, sur les hauteurs de Thônes, David Roche, sa compagne et un ami se lancent dans le projet de sanctuariser la forêt pour empêcher qu’un tel drame se produise ici, en créant l’association Forêt vivante.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite