Visite privée : à la découverte d’appartements optimisés à Chamonix

Dans le salon, on retrouve les tonalités claires et les matériaux bruts
Dans le salon, on retrouve les tonalités claires et les matériaux bruts - Photo Emma Wibault

Dans le premier appartement, la décoration s’inspire du style scandinave. La porte d’entrée ouvre sur deux chambres et la pièce de vie. Dans le couloir, on aperçoit le papier peint orné de sapins, posé en angle. Le sas d’entrée est délimité par un meuble avec rangement. La création de cette bibliothèque avec banquette permet de camoufler astucieusement le chauffe-eau.

Une pièce de vie ouverte avec des espaces définis

Côté salon, on retrouve les tonalités claires et les matériaux bruts, comme le canapé gris adossé au mur en bois. Afin de meubler l’espace, Emma Wibault a imaginé une banquette en bois sous la fenêtre. Cet élément compose un « U », face à l’écran télé et ouvert sur la pièce de vie. La salle à manger est disposée à côté de la cuisine.

« Je voulais travailler avec les matériaux existants : le plancher en chêne, les murs blancs et en bois, afin de créer des contrastes, sans ajouter de mobilier trop lourd. Il y a du noir, avec le meuble de desserte et les chaises. La table en chêne rappelle le parquet. Il y avait aussi la problématique de l’éclairage. J’ai imaginé un profil en bois avec un flocon rétroéclairé et un chandelier. Cela apporte ainsi deux manières différentes pour éclairer la pièce », explique Emma Wibault l’architecte d’intérieur.

Une chambre pour les enfants

Cette chambre pour enfants est aménagée dans un petit espace, une pièce toute en longueur. Elle abrite 2 lits superposés et un lit canapé, de quoi accueillir 4 enfants. «  L’idée était de créer quelque chose de ludique, en imaginant un papier peint dessiné sur mesure. Je n’avais pas envie d’un agencement en bois. J’ai joué sur le contraste entre le noir et des poignées de cuir. J’ai aussi sélectionné la suspension de chez Eno Studio dans laquelle on peut ajouter des jouets à l’intérieur. L’aménagement est complété par un bureau dans l’angle, pour dessiner  », ajoute Emma.

Des suites parentales

La chambre master est dotée d’un lit sur mesure, avec encadrement bois qui dissimule des rangements. Deux chevets suspendus sont fixés sur la tête de lit en tissu, un gris chiné assez soutenu. Au bout du lit, un banc offre aussi du rangement. Le fil conducteur est le chêne décliné pour tout mobilier, jusqu’au bureau-commode. Au mur, on retrouve un tableau du père d’Emma, Lionel Wibault, une reproduction unique sur un support Dibond, sélectionné dans son livre « 100 Mont Blanc ». La porte de la salle-de-bain est intégrée dans un mural de rangement. L’éclairage de la pièce est dissimulé derrière une corniche qui fait le tour de la pièce.

La deuxième chambre est également dotée d’un mur en bois, où est incrustée la tête de lit. En tissu gris clair, elle rappelle le jeté de lit. Ses deux sangles en cuir s’inspirent des poignées des meubles. De chaque côté du lit, les deux meubles gris clair offrent du rangement. La fourrure ajoute une touche chaleureuse et alpine à la décoration.