Valserhône : l’accès à la lecture pour tous avec la bibliothèque sonore

Camille Meneghini, entouré de trois autres bénévoles. Ils sont 5 en tout. La structure recherche de nouveaux éléments pour compléter l’équipe.
Camille Meneghini, entouré de trois autres bénévoles. Ils sont 5 en tout. La structure recherche de nouveaux éléments pour compléter l’équipe.

Depuis 1977, des bénévoles œuvrent, à Bellegarde, pour que des personnes empêchées de lire puissent accéder à toutes les richesses de la lecture, via des «donneurs de voix» et des livres audio. Une création soutenue par le Lions club local, grâce notamment à Georges Cazajous et Pierre Jordan.

Rompre l’isolement

Qui peut être concerné ? Les déficients visuels (malvoyants, non-voyants, que ce soit de naissance ou suite à un problème lié à l’âge), en premier lieu. Des personnes en situation de handicap peuvent en bénéficier, également. Qu’il s’agisse d’un handicap moteur ou cognitif, comme les troubles «dys». Ceux-ci induisent des difficultés d’apprentissage, parmi lesquels la dyslexie, dysorthographie, dysphasie (troubles du langage). L’objectif est de rompre l’isolement de certains, redonner l’accès à la lecture, l’information, le savoir, pour d’autres. Le plaisir de s’évader, tout simplement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite