Mobilité : quelles solutions aujourd’hui et à venir sur le territoire ?

Mobilité : quelles solutions aujourd’hui et à venir sur le territoire ?
Mobilité : quelles solutions aujourd’hui et à venir sur le territoire ?

Bus 

✔ Bonne - Annemasse : un bus à haut niveau de service qui circulera en partie en site propre, entre Bonne et la gare d’Annemasse. Il aura pour objectif de rabattre les usagers vers le Léman Express. Début des travaux en 2024.  

✔ Thonon-les-Bains - Genève : le projet a un tracé aux 2 tiers en France et 1 tiers en Suisse pour un coût de 21,36 M€ HT. La future ligne en projet s'arrêtera à la station "Eaux-Vives", avec comme correspondance le Léman Express et d'autres lignes de bus urbaines.  

✔ Gex - Ferney-Voltaire : cette ligne doit permettre une liaison rapide et cadencée entre les villes et relier le centre-ville de Gex à Cornavin, côté suisse. Mise en service prévue fin 2023. 

 

Tram 

✔ Annemasse - Genève : quatre stations à Ambilly, Annemasse et Gaillard pour relier le centre de Genève en 25 minutes maximum. Sa prolongation jusqu’au lycée des Glières est attendue pour 2025. Un tram toutes les 8 minutes.  

✔ Ferney-Voltaire - aéroport de Genève : ce projet a un coût évalué à 70 millions d’euros dont 37 millions à réaliser sur le territoire français. Sa mise en service est annoncée pour 2025.  

✔ Saint-Julien - Genève : L'itinéraire total de 6 km, dont 1,4 km en France, proposera aux usagers quatre arrêts sur le territoire français : Saint-Julien gare, Saint-Julien centre, les Cyclades et Perly douane. Mise en service annoncée pour mi-2024. 

 

Covoiturage 

La société Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc (ATMB) et le Pôle métropolitain du Genevois français cofinancent les trajets de covoiturage, qu’ils empruntent l’autoroute ou le réseau secondaire, avec a minima un point d’arrivée ou de départ sur le territoire du Genevois français. Ainsi, pour tout trajet réalisé sur ce territoire (départ ou destination), celui-ci est gratuit pour le passager et 2 € minimum est reversé au conducteur (pour les trajets de moins de 15 km, puis 0,10 € sont remboursés par kilomètre supplémentaire), via l’application BlaBlaCarDaily. Pour encourager les conducteurs à franchir le pas, ces derniers reçoivent également une carte carburant d’une valeur de 15 € à l’issu de leur premier trajet. 

 

Train 

✔ Léman Express : 43 gares et 230 km de lignes concernées par ce réseau ferroviaire transfrontalier qui relie la France et la Suisse. 

✔ 8 gares françaises à moins de 40 minutes de Genève-Cornavin : Annemasse, Valserhône, Saint-Julien-en-Genevois, Valleiry, Reignier, La Roche-sur-Foron, Machilly, Bons.  

✔ Au moins un train par heure, un train toutes les demi-heures depuis Annemasse. 

 

Bateau 

✔ Evian - Lausanne : 13 aller-retours par jour, du lundi au vendredi avec la Compagnie Générale de Navigation (CGN). Premier départ d’Evian le matin à 5h40, dernier départ de Lausanne à 22h35.   

✔ Thonon – Lausanne : 13 aller-retours par jour, du lundi au vendredi avec la CGN. Premier départ de Thonon le matin à 5h40, dernier départ de Lausanne à 22h35.  

✔ Yvoire – Nyon : 13 aller-retours par jour en hiver, 15 allers-retours au printemps et à l’automne et 22 allers-retours en été, du lundi au vendredi avec la CGN. Premier départ d’Yvoire le matin à 6h35, dernier départ de Nyon à 19h50 en hiver, 20h35 au printemps et en automne et 22h25 en été.  

Plusieurs formules d’abonnement sont possibles, dont une formule “flexible”. Le prix de l'abonnement mensuel, pour un adulte, varie de 234 à 289 CHF. En cas de tempête, si la traversée est annulée en cours de journée, une alternative sera proposée pour un retour en France. 

Source : données issues de l’Observatoire des frontaliers Ipsos-Crédit Agricole 

 

Les habitudes de déplacement des frontaliers en chiffres*  

✔ 7 % des frontaliers utilisent les nouveaux moyens de transports en commun du bassin genevois.  

✔ 69 % des frontaliers se disent prêts à utiliser des modes de transport plus écologiques.  

✔ 9 % des frontaliers qui se déplacent en voiture utilisent les parkings relais.  

✔ 42 % d’entre eux se déclarent prêts à faire davantage de covoiturage. 

 

Le Crédit Agricole des Savoie