Incendies en Gironde : les feux ralentis, Emmanuel Macron attendu cet après-midi sur place

Plus de 20 000 hectares de forêt ont brûlé depuis le début des incendies en Gironde. Alors que le feu a « très peu progressé » dans la nuit de mardi 19 à mercredi 20 juillet, Emmanuel Macron doit se rendre sur place.
Plus de 20 000 hectares de forêt ont brûlé depuis le début des incendies en Gironde. Alors que le feu a « très peu progressé » dans la nuit de mardi 19 à mercredi 20 juillet, Emmanuel Macron doit se rendre sur place. - Sdis 33

Si le seuil des 20 000 hectares brûlés a été franchi mardi 19 juillet, la préfète de Gironde Fabienne Buccio a tenu à saluer une « journée d’accalmie  » dans la progression des incendies qui ravagent le département depuis une semaine. Emmanuel Macron doit se rendre « auprès des personnes mobilisées  » ce mercredi après-midi.

Cette journée « a permis pour la première fois, depuis cinq jours, de mener des actions de jalonnement, de mettre en place de nouvelles lignes d’appui, de traiter une partie des lisières et d’effectuer des travaux visant à élargir les différentes lignes d’appui existantes autour des différents chantiers  », indique un communiqué. De fait, la préfète a annoncé sur Twitter, ce mercredi matin, que « le feu a très peu progressé cette nuit  ».

36 750 personnes évacuées

Depuis le début des incendies, mardi 12 juillet, près de 36 750 habitants et touristes ont dû être évacués. À Landiras, à 40 km au sud de Bordeaux, 13 300 hectares de forêt ont brûlé. Du côté de La Teste-de-Buch sur le bassin d’Arcachon, 7 000 hectares sont partis en fumée.

Le feu a emporté plusieurs campings au pied de la Dune du Pilat, notamment celui des Flots Bleus qui a servi de décor pour les films Camping. Sur Twitter, l’acteur Franck Dubosc, qui interprète le personnage principal Patrick Chirac se désole « Patrick pleure  ».

En Gironde, 2 000 sapeurs-pompiers venus de toute la France et d’importants moyens aériens (8 Canadair et 2 Dash) sont toujours mobilisés sur les deux feux, en plus d’un troisième ayant démarré à Vensac lundi soir et fixé le lendemain.

Emmanuel Macron attendu en Gironde

Le chef de l’Etat se rendra sur place ce mercredi, « aux côtés des sapeurs-pompiers, des personnels de la sécurité civile, des forces de l’ordre, des élus et de l’ensemble des personnes mobilisées » contre les mégafeux, a annoncé l’Elysée. Il sera accompagné par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Auprès de Franceinfo, la présidence se défend d’une opération de communication. « Il ne fera aucune annonce, commente un ministre, ce serait tout de suite perçu comme un aveu d’échec  ». Depuis plusieurs jours, les différentes oppositions à l’Assemblée nationale pointent le manque de matériel mis à disposition des pompiers et le silence d’Emmanuel Macron depuis le début des incendies.

Un suspect remis en liberté

Un suspect avait été placé en garde à vue lundi, soupçonné d’être à l’origine de plusieurs départs de feux dans la zone de Landiras – mais pas du principal incendie. Ce dernier a finalement été relâché et mis « hors de cause » ce mercredi, annonce le parquet de Bordeaux.

Vendredi, le parquet avait annoncé privilégie la « thèse criminelle  » pour expliquer le déclenchement de l’incendie à Landiras, précisant que « les techniciens en identification criminelle ont pu effectuer des constatations qui accréditent un acte volontairement malveillant  ».