Pascal Marcuzy, l’adieu d’un enseignant emblématique à Menthonnex-en-Bornes

Maître Pascal et Guy Demolis devant l’école de Menthonnex-en-Bornes.
Maître Pascal et Guy Demolis devant l’école de Menthonnex-en-Bornes.

«  Les enfants font une farandole, Et le vieux maître est tout ému : Demain, il va quitter sa chère école. Sur cette estrade, il ne montera plus. Adieu, Monsieur le professeur. On ne vous oubliera jamais. Et tout au fond de notre cœur, ces mots sont écrits à la craie. Nous vous offrons ces quelques fleurs pour dire combien on vous aimait. On ne vous oubliera jamais. Adieu, Monsieur le professeur  ». Les paroles de cette célèbre chanson d’Hugues Aufray auraient résumé parfaitement le sentiment des élèves et des parents de l’école dirigée par Pascal Marcuzy et qui a pris sa retraite à l’issue de cette année scolaire après 36 ans dans la commune.

Nommé au village en 1986

Nommé en 1986 à l’école de La Rippaz, une classe unique d’une quinzaine d’élèves, il rejoindra les écoles du chef-lieu en 1989 sous la houlette de Rolande Duret qui prendra sa retraite en 1992. Il sera alors nommé directeur, poste qu’il assumera avec brio jusqu’à ces derniers jours.

Lors des réceptions organisées pour son départ, les intervenants ont souligné la qualité de son enseignement, sa patience, son écoute, son engagement pédagogique, écologique, musical et civique.

Il avait en effet à cœur de faire participer activement ces élèves aux commémorations du 11 novembre afin de perpétuer le devoir de mémoire. « Maître Pascal » comme l’appelaient ses élèves, double maître comme l’appelle affectueusement le Maire, aura eu droit à une véritable ovation pour son départ que ce soit à l’occasion de la fête de l’école ou de la réception organisée à la salle polyvalente.

Un témoin de la mutation du village

Au cours de toutes ces années, Pascal Marcuzy aura accompagné la mutation du village, notamment au niveau des infrastructures scolaires, en bonne harmonie avec les municipalités conduites par Guy Demolis et son adjoint Bernard Saillant. Il aura notamment collaboré à la construction du groupe scolaire de cinq classes ouvert en 2010 au chef-lieu et œuvré au regroupement pédagogique avec Villy-le-Bouveret.