Pour la première fois, la température excède les 40ºC au Royaume-Uni

Pour la première fois de son histoire, la température au Royaume-Uni a dépassé le seuil des 40 °C mardi 19 juillet.
Pour la première fois de son histoire, la température au Royaume-Uni a dépassé le seuil des 40 °C mardi 19 juillet. - Photo d’illustration - Flickr

Une chose est sûre, les Britanniques ne sont pas habitués à ça. Pour la première fois, le mercure a dépassé les 40ºC, annonce l’agence météo Met Office. L’aéroport d’Heathrow, à l’ouest de Londres « a signalé une température de 40,2 ºC à 12h50  » ce mardi 19 juillet. Les températures pourraient encore grimper ailleurs et au-delà de ce seuil.

Le Royaume-Uni vit, comme de nombreux pays d’Europe, une vague de chaleur – la pire de son histoire. Le précédent record de chaleur datant du 25 juillet 2019, avec 38,7 ºC à Cambridge, au Sud-Est du pays.

Une « chaleur extrême »

Lundi, le pays avait déclenché pour la première fois de son histoire l’alerte rouge pour cause de « chaleur extrême » dans une grande partie de l’Angleterre. Ce niveau d’alerte correspond à « un risque pour la vie ».

Autre record : la nuit de lundi à mardi a été celle la plus chaude enregistrée. Par endroits, les températures ne sont pas tombées en dessous des 25 ºC, selon le Met Office.

Avec cette chaleur, la vie tourne au ralenti entre fermeture des écoles, coupures de courant et perturbation des transports. Comme l’indique le ministre Grant Shapps à la BBC, les transports publics du pays ne sont pas en mesure de gérer ces températures. « Avec 40 ºC, les voies peuvent atteindre 50 ºC, 60 ºC et même 70 ºC, et il y a un grave danger de flambage des voies et de déraillement », indique le ministre des Transports.

Dimanche, le gouvernement britannique a été accusé de négliger cette situation, le Premier ministre démissionnaire Boris Johnson ne s’étant pas présenté à une réunion de crise sur le sujet à Downing Street.