Michel Benzonelli: « J’aime bien grimper mais je suis plutôt rouleur, je suis plus en endurance qu’en vitesse»

Michel Benzonelli: « J’aime bien grimper mais je suis plutôt rouleur, je suis plus en endurance qu’en vitesse»

Michel, à la maison c’est vous qui faites les courses ?

Oui, parfois j’ai même du mal à fixer mes achats sur le porte-bagages et aussi à remonter sur le vélo, je n’ai jamais pratiqué le french cancan pour apprendre à lever la jambe très haut !

Quand on est à l’OCA on passe ses vacances à l’Océan ?

Exceptionnellement, plus souvent au bord de la Méditerranée ! J’emmène le vélo, je mouline en bord de mer puis je monte quelques cols, un de mes rituels est la grimpée du Mont Faron.

Sprinteur, grimpeur ou rouleur, dans la vie vous êtes speed ?

J’aime bien grimper mais je suis plutôt rouleur, je suis plus en endurance qu’en vitesse mais quand on arrive en vue d’un sommet, avec mon ami Daniel on aime bien « se mettre une mine » !

Après le passage en machine, c’est vous qui repassez les cols ?

J’ai vite résolu le problème, je ne porte que très peu la chemise et mes tee-shirts sont moins exigeants vis-à-vis du repassage, qui n’est vraiment pas mon truc. Les cols je les passe et les repasse sur mon vélo.

Quand on grimpe la Madeleine, on pleure ?

Il y a des fois où c’est dur et franchement on ne pleure peut-être pas mais on fait la grimace. La Madeleine ça va encore, mais le col du Joly réserve des pourcentages qui créent des problèmes si on n’est pas au top de la forme.

Vous vous dopez au génépi ?

Plutôt à la bière ! J’ai un souvenir vieux d’une quarantaine d’années où j’avais bu un ou deux petits verres d’alcools avant une course à Bassens, ça m’avait donné une forme du tonnerre, dès le départ j’étais dans la première échappée mais la suite du parcours a été plus difficile.

Votre nourriture, c’est de bouffer des kms ?

Je fais 12 000 à 13 000 kms par an mais en complément à bouffer des kms, j’aime bien partager un repas avec des amis, l’été autour d’une pizza, l’hiver plutôt avec un gratin dauphinois.

Ce mercredi vous allez faire un Tour ?

Je serai au départ de l’étape pour encourager les coureurs et voir les différentes animations. J’aime bien cette ambiance, j’aime voir la présentation des équipes et la caravane. Le lendemain j’airai peut-être encore les voir passer au col de la Croix-de-Fer.