Motorisation électrique des véhicules : quel impact sur le décolletage ?

Parmi les technologies d’usinage menacées par la motorisation électrique, le taillage d’engrenages vient en tête. Seul le maintien des moteurs à combustion sans CO2 grâce à la technologie hydrogène serait une alternative.
Parmi les technologies d’usinage menacées par la motorisation électrique, le taillage d’engrenages vient en tête. Seul le maintien des moteurs à combustion sans CO2 grâce à la technologie hydrogène serait une alternative. - photo Condat

Le vote des parlementaires européens du 8 juin dernier a décidé la suppression de tout moteur thermique pour les voitures et camionnettes neuves vendues en Europe à partir de 2035. Les treize années à venir vont donc connaître différentes étapes en termes de fabrication mécanique, dont certaines sont déjà engagées. Le secteur du décolletage, mais également ceux du taillage de pignons, de la fonderie et de la forge vont subir une disparition progressive de certains types de pièces. D’autres les remplaceront, mais en quantités moindres. La destruction créatrice décrite en 1911 par Joseph Aloïs Schumpeter accompagne toujours l’innovation.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite