Châtel : pour sa première décennie, la Vieille douane s’offre des nouveautés

Morgane Hay, une des personnes s'occupant du pôle patrimoine de Châtel connaît le vieil établissement sur le bout des doigts.
Morgane Hay, une des personnes s'occupant du pôle patrimoine de Châtel connaît le vieil établissement sur le bout des doigts.

Depuis son ouverture à l’été 2012, la Vieille douane de Châtel située à côté du lac de Vonnes, a su faire évoluer ses animations et susciter un réel intérêt pour les relations entre douaniers et contrebandiers qui a battu son plein jusqu’au milieu du XXe siècle. Ce ne sont pas moins de 7 000 visiteurs par an qui arpentent ce bâtiment riche en informations pour comprendre l’histoire des Portes du Soleil.

Le plus gros des archives remontant au XVIIIe siècle, la visite commence à cette époque pour suivre l’évolution d’une activité ayant fait naître des échanges de confiance entre contrebandiers franco-suisses. Les murs habillés des illustrations de Jérôme Phalippou, ancien douanier, évoquent des anecdotes avec un langage simple et accessible à tous.

Les acteurs de ce pôle communal ont suivi de nombreuses formations afin de mieux répondre aux besoins des publics. Pari réussi quand des mises en situation telle qu’une chambre noire à ambiance, avec bruits de la nature et souffle du vent, invite les visiteurs à s’immerger dans le quotidien des contrebandiers en hiver. Ou encore, une aire dédiée aux enfants avec des costumes, jeux muraux et coloriages.

De nouvelles animations

Dernièrement, des animations ont été élaborées dans le cadre du réseau Empreintes ‘‘Innovation dans la médiation’’ afin d’être pleinement adaptées au public familial. Cette association de Haute-Savoie rassemble plusieurs sites culturels et naturels pour mener des projets en co-construction. La Commune a souhaité s’adresser plus particulièrement aux familles en mettant des situations sous forme de jeux ludiques avec ‘‘La vieille douane recrute’’. Cette activité en extérieur à côté du lac de Vonnes leur propose des épreuves pour prendre la suite du dernier gabelou sur le point de prendre sa retraite. Cette grande nouveauté se joint à ‘‘Opérations secrètes à la vieille douane’’ mise en place en 2019 avec succès, offrant une série de jeux et de défis pour savoir les familles feraient des bons douaniers (ou contrebandiers !)

La montée des escaliers accueille également des illustrations géantes du dessinateur qui a fait naître ce projet. Le confort a également été revu à tous les niveaux, en mettant à disposition des fauteuils pliables et transportables pour les seniors, des casiers à l’entrée pour déposer un surplus d’affaires, et des banquettes tout au long du parcours pour une petite pause parfois bien méritée au milieu de toutes ces informations.

Infos pratiques

En juillet et août, ouverture le lundi, mardi, jeudi et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h ; le mercredi et vendredi de 14h à 19h.

Fermé le samedi.

Accueil des groupes toute l'année sur réservation uniquement.

Tarif  : 4,50 euros/adulte : 3,50 euros/enfant (8-15 ans)

Durée de la visite  : 1 heure

Renseignements

au 04 57 26 90 04 ou sur www.mairie-chatel.com

Une exposition qui retrace l’histoire de la douane de Châtel

L'exposition temporaire Tout à déclarer retrace l'histoire de la douane depuis sa construction jusqu'à sa fermeture.

Lors la fermeture de la douane de Châtel en 2009, Jérôme Phalippou, ancien douanier et aujourd’hui auteur de BD reconnu, a immédiatement parlé d’un projet à la commune afin d’éviter la vente du bâtiment. Sous l’impulsion de Nicolas Rubin, déjà maire à l’époque, des travaux de réhabilitation sont lancés pour transformer le bureau en centre d’interprétation.

Près d’un siècle de contrôles douaniers

Bénéficiant de nombreuses archives, la matière est largement suffisante pour permettre à l’artiste de créer régulièrement de nouvelles expositions temporaires sur des thématiques particulières en relation avec la contrebande. Après ‘‘Douaniers dans les neiges’’ ou encore ‘‘Or noir et grain de sel’’, qui élargissaient l’histoire de la douane et de la contrebande à d’autres régions, pour ce nouvel opus, Jérôme Phalippou a choisi, à l’occasion des 10 ans du musée, de mettre le focus sur l’histoire de la douane de Châtel, depuis sa construction dans les années 1920. Une exposition baptisée : ‘‘Tout à déclarer ! Du bureau de douane au musée de la contrebande’’.

Des archives restées au placard

Le dessinateur s’est concentré sur des anecdotes rigolotes ou symptomatiques de l’histoire du bâtiment dans lequel il a travaillé jusqu’à sa fermeture. Sous la forme de cette exposition temporaire, il peut ainsi partager nombre d’informations gardées sous le coude qui n’avaient pu être mises en valeur pour l’exposition permanente.