Aix-les-Bains : Martine et Frédéric, les petites mains du Festival de l’Opérette, racontent les coulisses

Les opérettes finissent toujours dans la musique et la bonne humeur.
Les opérettes finissent toujours dans la musique et la bonne humeur.

Frédéric y a participé dès le début.Á l’époque, il chantait, à Chambéry dans les chœurs lyriques de Savoie qui avaient été sollicités par Pierre Sybil, pour participer avec l’Ensemble Vocal d’Aix les Bains au Chœur spécifique du festival.

Martine, présidente des chœurs lyriques, chantait également dans la Chorale à Cœur Joie, après que des amis lui avaient parlé des opérettes, des spectacles en musique et en costumes d’époque. « Il faut dire que l’opérette, c’est un spectacle complet, il y a des chants, du théâtre et de beaux décors », précise Martine, qui après avoir passé une audition fait partie des choristes du festival depuis 22 ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite