Flore Vasseur, cinéaste militante et joyeuse

Flore Vasseur connaît un énorme succès avec son film «Bigger than us». A 49 ans, cette mère de deux ados n’a qu’une ambition : être utile.
Flore Vasseur connaît un énorme succès avec son film «Bigger than us». A 49 ans, cette mère de deux ados n’a qu’une ambition : être utile. - Hannah Assouline

La force de son engagement, elle reconnaît la puiser dans sa jeunesse en Haute-Savoie, baignée dans cet environnement magnifique qui lui a tant donné. « Mon enfance au bord du lac d’Annecy m’a complètement structurée, nous confie-t-elle. Elle m’a sensibilisée très jeune au côté précieux et fragile de la nature, au sentiment de liberté et de bonheur qu’elle procure. Ma propension à la contemplation et à l’effort vient certainement de là. »

Étudiante brillante, elle part à New York à 24 ans et devient rapidement patronne d’une start-up, Very successfull. Las, les attentats du 11 septembre 2001 signent la fin de l’insouciance dorée. Flore Vasseur quitte alors sans regrets la bulle numérique et consacre son temps à l’écriture. Dans ses livres, elle décrypte et dénonce l’emprise de la finance et de la technologie sur le monde, s’intéressant aussi au sort réservé aux lanceurs d’alerte.

En 2017 naît son projet de mettre en lumière, dans un documentaire, une jeunesse qui lutte sur le terrain pour un avenir meilleur. Ainsi va-t-elle partir sillonner la planète à la rencontre de sept guerriers du quotidien, des filles et des garçons âgés entre 18 et 25 ans dont les actions font bouger les pratiques et les mentalités. Comme Memory Banda, opposante au mariage forcé des fillettes au Malawi, à l’origine de l’abolition de cette pratique dans la Constitution de son pays, ou encore Melati Wijsen qui milite depuis ses 12 ans contre la pollution des sacs et des pailles en plastique à Bali, et qui a obtenu leur interdiction. « Chacun des protagonistes est sublime, merveilleux, souligne la cinéaste globe-trotteuse. Ils sont devenus mes guides, ma famille, jamais nous ne nous quitterons… »

Coproduit par Marion Cotillard, présenté l’année dernière au Festival de Cannes et nommé en mars aux César, « Bigger Than Us » est distribué dans 40 pays et connaît un formidable succès public. « Je vis là une expérience extraordinaire, qui m’apporte de la joie tous les jours. Ce qui est magique, c’est de voir que le documentaire trouve son chemin tout seul, que des gens en Europe et au bout du monde, organisent des projections au sein de leur communauté parce qu’ils pensent qu’il est important. »

Sorti en France en septembre dernier, il continue sur sa lancée : plus de 3 500 classes ont vu le film ainsi qu’un nombre incroyable d’entreprises. Autant de moments d’ultraconnexion en forme de vague, portée par les citoyens. « C’est un point de départ, et, j’en suis sûre, le début d’une grande aventure… »

biggerthanus.film propose des kits pédagogiques en libre accès