Divonne : les tribulations des petits chevaux du lac

De gauche à droite, Yvan, Anne-Marie, Emmanuelle Mickaël, et trois de leurs petits chevaux à roulettes
De gauche à droite, Yvan, Anne-Marie, Emmanuelle Mickaël, et trois de leurs petits chevaux à roulettes

Un destin étonnant pour cette dizaine de petits chevaux qui ont quitté Aix-les-Bains avec un Gessien pour passer 20 ans à Avignon avant de venir finalement s’installer à Divonne.

Le Gessien, c’est Yvan Dubosson. Peintre en bâtiment et moniteur de ski à la Faucille, il a eu envie de changer d’activité. Il avait gardé un merveilleux souvenir des petits chevaux de son enfance à Annecy ou Saint-Jean de Luz, aussi, quand il a vu qu’un propriétaire d’Aix-les-Bains vendait les siens, il a décidé de tenter sa chance.

C’est comme ça qu’il s’est retrouvé propriétaire, il y a 27 ans, d’une « écurie » de dix petits chevaux. Il a fait un premier essai à Divonne mais c’était encore trop tôt, le tour du lac venait à peine d’être rendu aux piétons. Les seules activités étaient le port et la plage, le tour du lac n’étant pas encore la promenade dominicale des familles gessiennes et suisses.

« Des moments superbes »

Il s’est alors installé à Sciez pendant 3 ans. Il rencontre alors Anne-Marie qui adore le festival d’Avignon et l’emmène dans la Cité des papes. Installés dans un parc ombragé au-dessus du palais, ils commencent par faire des saisons puis se fixent à l’année, ils y resteront 20 ans. « Des moments superbes », se remémore Yvan.

Même si quelques karts ont rejoint l’écurie, ce passionné a toujours bichonné ses dix petits chevaux. Il les a repeint à la main en les personnalisant et leur a donné chacun le nom d’un cavalier célèbre. Dartagnan, Lucky Luke, Géronimo, Zorro...

Il les a réparés avec amour, aussi au moment de la retraite, il redoutait de les vendre à des gens qui ne leur donneraient pas le soin qu’ils méritent.

Passage de relais

Ils ont d’abord cédé leur place à Avignon à quelqu’un qui s’est fait fabriquer les mêmes chevaux avec des moulages.

Une idée a germé dans la tête d’Yvan en discutant avec Emmanuelle Daudé, sa belle-fille, qui souhaitait changer d’orientation professionnelle et cherchait une activité complémentaire à sa micro-entreprise : il lui a proposé de reprendre les petits chevaux.

Et voila Emmanuelle, qui vit à Chevry, à la tête de l’écurie ! Elle a commencé avec son mari, Mickaël, le fils d’Anne-Marie, par proposer des tours de petits chevaux dans les kermesses. Elle s’est ensuite installée au bord du lac où on la retrouve les samedis et dimanches de mars à mi-novembre et les dimanches en hiver. Ils continuent à les proposer pour des événements : « Conduire les petits chevaux est un excellent exercice de coordination », précise Mickaël. Avec leur voisin le glacier, ils proposent des anniversaires avec goûter et tours de piste.