Assassinat de Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser condamné à la réclusion à perpétuité

Assassinat de Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser condamné à la réclusion à perpétuité

C’était la peine maximale requise par l’avocat général. Jean-Marc Reiser a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une période de sûreté de 22 ans ce mardi 5 juillet. Au terme de sept jours d’audience, la cour d’assises du Bas-Rhin a reconnu l’accusé de 61 ans coupable de l’assassinat de Sophie Le Tan.

L’étudiante strasbourgeoise a disparu le 7 septembre 2018, le jour de son vingtième anniversaire, alors qu’elle était partie visiter l’appartement de Jean-Marc Reiser à Schiltigheim. Plus d’un an après sa disparition, en octobre 2019, son squelette avait été retrouvé dans une forêt.

Déjà condamné pour deux viols

Début 2021, le principal suspect Jean-Marc Reiser finit par reconnaître avoir tué la jeune femme. Cependant, il a toujours nié lui avoir tendu un guet-apens et invoque une « explosion de rage  ». Au moment de ses réquisitions, l’avocat général Laurent Guy a retenu que « la mort de Sophie n’est pas un accident regrettable, c’est bien dans un piège qu’elle est tombée ».

Ce mardi 5 juillet, à l’heure du délibéré, le coupable a souhaité demander pardon aux parents de la victime, « Je réagirais comme eux si ça avait été ma propre fille. Je n’avais rien contre Sophie Le Tan », a-t-il affirmé, rapporte nos confrères des DNA.

À 61 ans, Jean-Marc Reiser a déjà passé dix-huit années de sa vie en détention. Une condamnation pour une affaire de viols lui a valu une peine de 15 ans en 1997. L’homme peut encore faire appel de cette désision.