Publier : les élus actent le maintien de la ville dans l’intercommunalité

Publier : les élus actent le maintien de la ville dans l’intercommunalité

Ça ressemble à l’épilogue de deux ans de polémiques. Après le conseil communautaire du pays d’Evian – vallée d’Abondance (CCPEVA), mercredi 8 juin, le conseil municipal de Publier a approuvé, lundi 27 juin, la nouvelle attribution de compensation destinée à la commune. Un accord financier qui va de pair avec un maintien dans l’intercommunalité.

La somme, versée par la CCPEVA, vise à compenser le transfert de la fiscalité des entreprises par les communes. Elle avait été établie en 2017 en se basant sur les entreprises présentes en 2016. Mais la nouvelle équipe municipale de Publier, élue en 2020, s’estimait victime d’une injustice financière. Car depuis, les recettes potentielles de la ville auraient gonflé, avec la croissance de la zone du Cartheray notamment. D’où le lancement d’une procédure d’adhésion à Thonon agglomération.

Près d’un million d’euros supplémentaires

De 3,6 millions par an, le montant versé par la CCPEVA à Publier va donc passer à 4,5 millions, une hausse 917 366 euros. Ce montant a été calculé par un cabinet d’expertise auquel ont eu recours les deux collectivités. Un choix fait lors d’une réunion de concertation en préfecture, après le début des négociations cet hiver, en attendant une décision du préfet. « Ces euros qui nous revenaient de droit, nous avons dû aller les chercher dans la confrontation et aujourd’hui nous avons la preuve que ce combat méritait d’être mené. Cette injustice n’aurait pas prospéré si, en 2017, nos prédécesseurs avaient demandé l’application de la clause de revoyure », a affirmé Jacques Grandchamp, maire de Publier, après le vote unanime du conseil municipal. Cette hausse de près d’un million d’euros a été la condition pour que Publier reste finalement dans son intercommunalité d’origine.

Le maire en a profité pour tacler l’opposition qui avait mis en doute le sens de sa démarche, en décembre 2020. « C’est bien l’intérêt général qui prévaut enfin à Publier. » « L’opposition ne peut qu’être satisfaite de cette transaction car, avant d’être l’opposition, nous sommes des habitants de Publier », lui a répondu Elisabeth Giguelay. Le maire de Publier a rappelé qu’il attendait également une intégration de la majorité municipale de Publier dans la gouvernance de la CCPEVA et le « renforcement du rôle de la conférence des maires ».

Une réflexion sur les frontières du Chablais

Exit, donc, le projet de rejoindre Thonon Agglo, qui avait été validé par l’intercommunalité voisine en avril 2021. Christophe Arminjon, président de l’Agglo, a annoncé prendre acte de ce règlement financier. Avant d’appeler à la réflexion sur les frontières du Chablais : « Les débats ouverts à la suite de cette demande et surtout l’étude d’impact menée à cette occasion ont montré que les périmètres administratifs du Chablais n’étaient pas en adéquation avec la réalité du bassin de vie sud-Léman : identité et besoins du territoire. » Un avis partagé par Jacques Grandchamp : « Notre démarche doit initier un réexamen plus large des territoires, en particulier dans le Chablais. »