Incidents au Stade de France : pour la première fois, Gérald Darmanin reconnaît sa « part de responsabilité »

Incidents au Stade de France : pour la première fois, Gérald Darmanin reconnaît sa « part de responsabilité »

Pour la première fois, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a reconnu « une part de responsabilité  » dans les incidents observés lors de la finale de la Ligue des champions fin mai.

Il y a précisément un mois, le Stade de France subissait un véritable chaos. Vendredi 28 mai, avant le coup d’envoi du match entre Liverpool et le Real Madrid, l’ambiance s’est tendue : attroupements, tentatives d’intrusion, escalade de barrières, gaz lacrymogènes… La gestion par les forces de l’ordre a fait l’objet de vives critiques.

Invité sur RTL ce mardi 28 juin, le ministre de l’Intérieur a présenté ses « excuses » auprès des supporters « qui ont subi cette mauvaise gestion  ».

« Est-ce que le Stade de France aurait pu être mieux géré ? La réponse est oui. Est-ce que j’ai une part de responsabilité ? La réponse est oui », a reconnu Gérald Darmanin.

« S’il y a quelque chose qui s’est mal passé, c’est la lutte contre la délinquance »

Le ministre, qui a longtemps rejeté la faute que les supporters de Liverpool venus sans billet, s’est toutefois félicité de récents changements dans l’organisation de la Préfecture de police autour du Stade de France. Il affirme avoir « doublé les moyens qui manquaient  » pour lutter contre la délinquance.

Gérald Darmanin estime qu’il n’y avait eu « aucune difficulté  » lors des trois dernières rencontres organisées dans l’enceinte sportive, dont la finale du Top 14 de rugby vendredi.