Chambéry: La cerise sur le Chapô a fermé, à contrecœur

Éric Accurso et Caroline Dhetz ont subi les désagréments inhérents à la restauration ces derniers mois. Pour leur santé et leurs valeurs, ils ont jeté l’éponge.
Éric Accurso et Caroline Dhetz ont subi les désagréments inhérents à la restauration ces derniers mois. Pour leur santé et leurs valeurs, ils ont jeté l’éponge.

Au moment où vous lisez ces lignes, la crêperie La cerise sur le Chapô a fermé ses portes. Depuis le 11 juin. «  Tout est déjà complet pour samedi soir, annonçait Caroline Dhetz, deux jours auparavant. Depuis que les gens savent qu’on arrête, le téléphone n’arrête pas de sonner  ».

Pourtant, ce n’est pas de gaieté de cœur que cette restauratrice chambérienne et son compagnon Éric Accurso ont cessé leur activité. En effet, c’est à partir de «  l’effet Covid  » que leurs déboires ont commencé.

« On s’est sentis trahis »

«  Avant la Covid, on avait des difficultés à trouver du personnel mais on y arrivait quand même, décrit Caroline. Après la Covid, il y a eu une accumulation  ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite