Marthod : Codzero a-t-il trouvé la combinaison gagnante ?

Marthod : Codzero a-t-il trouvé la combinaison gagnante ?

A les écouter, à les voir, on a l'impression qu'ils jouent ensemble depuis des décennies. Non, juste depuis quelques années d'un covid qui, de scènes, a fait le vide.

Ils découpent du pur rock cristallin, avec des envolées de mélodies puissantes et des textes propres à éveiller les consciences endormies: il y a de tout cela dans la musique de Codzero. Raphaël, au chant écorché, à la basse et aux sauts, Yannick plus Johann aux envolées des riffs guitares et Philippe aux percussions entêtantes martelées. Dans une société de plus en plus numérisée et codifiée où chaque personne a son propre compte, ses propres codes personnels pour accéder aux flux d'informations menant au marasme des consciences.

Un rock français épuré

Codzero cherche à mettre en avant, parfois par l'absurde, ces contradictions dans un rock français épuré. Comme un retour à l'essentiel dans l'énergie et l'échange direct avec le public, sans filtres, sans codes. Bon, rock alternatif peut-être mais à quoi ? Sûrement au rock variété, à électro qui en fait trop, une plaie dans cette même société aseptisée. Codzero devrait être promis à un bel avenir. S'ils sillonnent les routes savoyardes depuis un bon moment déjà, le groupe ne détesterait pas passer à la vitesse supérieure, avis aux producteurs !