Annecy : le Département double son aide financière pour la filière d’animation

Les studios d’animation annéciens Caribara et IntheBox ont bénéficié en 2022 du Fonds de soutien mis en oeuvre par le Département pour mener à bien leur production de films.
Les studios d’animation annéciens Caribara et IntheBox ont bénéficié en 2022 du Fonds de soutien mis en oeuvre par le Département pour mener à bien leur production de films.

Pompon Ours et Mick le Mini-chef. Ces deux films d’animation, respectivement produits par deux studios d’animation d’Annecy, Caribara et IntheBox, ont été gâtés pour ce premier semestre 2022.

Pour mener à bien leur projet, ils ont bénéficié, à hauteur de 100 000 € chacun, du Fonds de soutien aux œuvres d’animation. Une aide mise en place par le conseil départemental de Haute-Savoie depuis 2006. D’ailleurs, en 16 ans d’existence, ce soutien financier a contribué à l’accompagnement d’une quarantaine de projets sur le bassin annécien.

700 000 euros octroyés au Fonds de soutien aux œuvres d’animation

Jeudi 16 juin, en plein Festival International du Film d’Animation d’Annecy – qui a généré au passage « 20 millions d’euros de retombées économiques rien que sur la semaine, en 2019 », d’après Mickaël Marin, le directeur de Citia  –, c’était Noël avant (ou après) l’heure.

En effet, le président du Département en personne, Martial Saddier, est venu annoncer deux bonnes nouvelles pour la filière d’animation, pilier économique incontournable du territoire.

La première concerne ce Fonds, justement, pour lequel la collectivité va « doubler sa participation » dès cette année. Désormais, cette manne financière passe de 300 à 600 000 € auquel il faut ajouter les 100 000 € du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC). Soit un total de 700 000 euros.

« On a une grande ambition ensemble, c’est de rester le deuxième festival au monde derrière celui de Cannes. On doit créer l’environnement favorable », justifie Martial Saddier qui rappelait que la Haute-Savoie était une « terre de richesse, d’innovation, d’entrepreneurs ».

Un coup de pouce financier pour la Cité mondiale du cinéma d’animation

La seconde annonce est toujours en lien avec l’animation puisqu’il est question du haras d’Annecy, bientôt en travaux.

À terme, cet endroit accueillera notamment la Cité mondiale du cinéma d’animation. Et à ce titre, le Département a décidé de s’engager dans ce projet à hauteur de 2,5 millions € sur les 25 millions € (hors taxes).

Toutefois, la générosité du président haut-savoyard s’est manifestée par « un bonus » : eu égard à l’explosion du coût des matières premières, le Département est prêt à hausser son aide sur la base des futurs coûts. Mais à l’image de cette promesse, Martial Saddier espère que les autres partenaires financières en feront autant sous peine de « sonner le tocsin ».