Thyez : pour Pascal Ducrettet des « milliers de voitures et de camion vont débouler en toute anarchie »

Conseil municipal de l’opposition à Thyez, Pascal Ducrettet réagit suite à l’annonce de la mise en service d’un nouveau tronçon routier.
Conseil municipal de l’opposition à Thyez, Pascal Ducrettet réagit suite à l’annonce de la mise en service d’un nouveau tronçon routier.

Suite à notre article annonçant pour le 5 juillet la mise en circulation du nouveau tronçon reliant le giratoire des Chartreux situé à Thyez à celui de Prés-Paris situé à Marignier, une voix s’élève contre ces trois kilomètres de voiries supplémentaires. Pascal Ducrettet, élu de l’opposition à Thyez réagit.

Une parole non respectée ?

Il met en cause le Conseil départemental de Haute-Savoie et le conseil municipal de Thyez. La parole donnée ne serait pas respectée, selon lui.

En effet, lors d’un précédent conseil municipal, il rappelle : « Ce tronçon ne pouvait être ouvert avant celui rejoignant la RD6, mais aussi pas d’ouverture avant que la voirie de Marnaz à Intermarché passe en voirie départementale. Ou que notre schéma de circulation soit revu. » Aucun de ces points n’est donc respecté, selon lui, « à moins que tout cela se fasse en quinze jours. »

« Toujours plus du tout bagnole »

Ce sont donc « des milliers de voitures, de camions [qui] vont débouler dans notre commune de Thyez en toute anarchie. Plus de risque, plus de bruit, plus de pollution, toujours plus «du tout bagnole» en 2022 ! », regrette-t-il, tout en étant conscient qu’il « n’est pas marrant » de circuler dans la vallée. Il constate également que ce nouvel ouvrage est une belle réussite technique. « Mais nous marchons sur la tête et faisons tout à l’envers », reprend-il, avant de conclure : « Heureux aujourd’hui et très triste demain, la population et nos enfants nous le reprocheront énormément. »