Législatives : sur la 2e circonscription de Haute-Savoie, le second tour verra un duel Antoine Armand/Loris Fontana

Antoine Armand et Loris Fontana s’affronteront au second tour des élections législatives.
Antoine Armand et Loris Fontana s’affronteront au second tour des élections législatives.

Jusqu’au dernier moment, rien n’était joué. À l’issue du premier tour des élections législatives sur la 2e circonscription de la Haute-Savoie, c’est finalement Antoine Armand (Ensemble !/ LREM) qui est arrivé en tête. Il affrontera Loris Fontana, la candidate étiquetée Parti Communiste de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES), arrivée deuxième. C’est d’ailleurs inédit qu’une candidate communiste se hisse au second tour sur la circonscription.

Des candidats qui se talonnent

Dès l’annonce des résultats, Antoine Armand s’est montré sûr de lui et a appelé les électeurs à « faire le choix de la responsabilité et de la modération » au second tour.

« Maintenant le choix est clair : il se fait entre ma candidature, une candidature progressiste, qui vise l’écologie de solution, la prospérité de notre territoire. Et la candidature d’une adhérente du Parti Communiste, pro-Poutine, anti-Ukraine, anti-Europe, qui veut ruiner notre pays et causer le désordre intérieur en faisant remonter les impôts et le chômage. »

De son côté, Loris Fontana s’est réjouie de son très bon score, puisqu’elle talonne le candidat de la majorité présidentielle.

« On est ravis ! C’est fantastique, ça donne un nouvel espoir localement et nationalement de pouvoir porter des mesures de progrès social, de changement climatique. On espère que ça ira chercher les abstentionnistes de gauche pour qu’ils s’expriment au second tour. »

Lionel Tardy rate son pari

Derrière ce duo qualifié, on retrouve l’ancien député Lionel Tardy (droite et centre), qui avait fait le pari de revenir à l’Assemblée, mais échoue dans sa quête.

Anaïs Nanche, la candidate du Rassemblement National, arrive en quatrième position, suivie par Catherine Pacoret, la candidate UDI/LR. « Les étiquettes l’ont emporté ce soir, a-t-elle commenté. Moi, je suis contente de mon résultat avec mon étiquette centre-droit/UDI. Je ne suis pas déçue car j’ai mené une campagne de fond, de terrain, avec conviction, à la rencontre des électeurs et des électrices. Ils sont souverains. »

Tous les autres candidats sont sous les 4 %, y compris le représentant de Reconquête, San Hippomène. Parmi eux, l’écologiste Pascal Sciabbarrasi a appelé à voter pour Loris Fontana au second tour.

En queue de peloton, quatre des 15 candidats en lice ont récolté moins de 1 %.

En attendant le second tour, le dimanche 19 juin, Antoine Armand et Loris Fontana sont compétition. Si le premier veut assurer une majorité à l’Assemblée au président, la seconde n’a pas non plus l’intention de relâcher ses efforts, comme beaucoup de candidats qualifiés de cette nouvelle union de gauche.

Les résultats du 1er tour (2e circonscription)

Antoine Armand (Ensemble !) 23,83 %  ; Loris Fontana (NUPES) 22,99 %  ; Lionel Tardy (droite et centre) 19,12 % ; Anaïs Nanche (Rassemblement National) 13,34 % ; Catherine Pacoret (UDI/Les Républicains) 5,20 % ; San Hippomène (Reconquête) 3,90 % ; Pascal Sciabbarrasi (Europe Ecologie-Les Verts) 3,41 % ; Willy Collomb-Patton (régionaliste) 2,13 % ; Christian Curdy (écologiste) 2,08 % ; Sylvie Brancaleone (droite souverainiste) 1,34 % ; Jean-Paul Vigarié (Parti animaliste) 1,16 % ; Damien Cornu (droite souverainiste) 0,53 % ; Naci Yildirim (Lutte Ouvrière) 0,49 % ; Oujdi Boussa (divers) 0,48 % ; Timothée Peraldi (divers) 0,01 %.

Taux de participation : 48,12 %

«Il n’y aura pas de changement sans virage écologique et sans travail sur la justice sociale»

Corinne Baro est la suppléante de Loris Fontana (à droite), arrivée en deuxième position au premier tour des législatives.Corinne Baro est la suppléante de Loris Fontana (à droite), arrivée en deuxième position au premier tour des législatives.

Loris Fontana (Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale – NUPES) est arrivée deuxième du premier tour des législatives sur la 2e circonscription de la Haute-Savoie avec sa suppléante Corinne Baro.

Si vous êtes élue au second tour, quelle députée serez-vous ?

« Je serais assidue. C’est désolant de voir que les bancs de l’Assemblée sont souvent vides aujourd’hui. Je serais une députée qui vient prendre le pouls de ce qui se passe et qui communique avec toutes les personnes expertes sur certains sujets. Je ne veux pas être élue et faire tout ce que je veux. Je veux voir les gens qui travaillent sur des sujets au quotidien, m’entourer de gens compétents, car on ne peut pas prétendre tout savoir. »

Quelle sera votre priorité ?

Corinne Baro est moi, on se complète. De mon côté, je veux pouvoir permettre à chacun de vivre dignement. Il ne faut plus personne en dessous du seuil de pauvreté. Corinne a plus le côté écologie. Elle est militante écologiste et inquiète pour l’avenir car il y a des choses concrètes à faire et des réformes nécessaires.

Qu’est-ce qui fait votre différence par rapport à vos adversaires ?

C’est cette alliance du social et de la question écologique qui nous singularise des autres. Il n’y aura pas de changement dans la société sans virage écologique et sans travail sur la justice sociale. Nous avons aussi cette force d’être aussi nombreux au niveau national avec la NUPES. »

«Je serais un député utile à mon territoire, qui en a bien besoin»

Antoine Armand est le candidat de la majorité présidentielle sur la 2e circonscription.Antoine Armand est le candidat de la majorité présidentielle sur la 2e circonscription.

Antoine Armand (Ensemble !) est arrivé en première position lors du premier tour des élections législatives de la 2e circonscription de Haute-Savoie.

Si vous êtes élu au second tour, quel député serez-vous ?

« Je serais un député utile à mon territoire, qui en a bien besoin, pour préserver l’environnement, améliorer les transports et le pouvoir d’achat dans toutes ses dimensions : coût du logement, accès aux soins… Je serais un député engagé aux côtés du gouvernement pour donner au président une majorité solide et fiable pour porter l’écologie de solution, améliorer le pouvoir d’achat, défendre l’Europe et éviter le blocage du pays et le retour à nos vieux fantômes, ceux des impôts excessifs, du pouvoir d’achat en berne et de l’anti-européanisme.

Quelle sera votre priorité ?

Le développement durable et l’aménagement du territoire pour soutenir nos agriculteurs, améliorer la qualité des transports et améliorer le logement et son accès, notamment pour nos jeunes qui ont parfois du mal à trouver ces logements.

Qu’est-ce qui fait votre différence par rapport à vos adversaires ?

La cohérence dans les convictions et l’esprit de responsabilité dans le contexte économique et géopolitique actuel. »