Bellegarde : Bernard Chivol signe un livre sur la Perte du Rhône

Bernard Chivol est passionné de spéléologie. Ce dernier livre est sa quinzième publicaion
Bernard Chivol est passionné de spéléologie. Ce dernier livre est sa quinzième publicaion

Jules César en parlait déjà ; Stendhal, Byron, Victor Hugo, Alexandre Dumas ou encore Lamartine l’ont évoquée également : le gouffre de la perte du Rhône était vraiment le trésor de Bellegarde. Quoi de plus impressionnant que le seigneur des fleuves s’engloutissant en mugissant dans les entrailles de la terre pour reparaître, apaisé, une centaine de mètres plus loin ?

Une sacrée page d’histoire !

Après avoir subi de nombreux travaux, aménagements et dynamitages en règle, la perte du Rhône a finalement disparu le 19 janvier 1948, lors de la mise en eau du barrage de Génissiat. Depuis, semble-t-il, Bellegarde s’est quelque peu détourné du fleuve qui, avec le rail, lui a donné vie…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite