Anglefort : nouvelle enquête publique pour la carrière Saint-Cyr

Une vue de la carrière avant sa réouverture.
Une vue de la carrière avant sa réouverture.

La réouverture de la carrière de calcaire à Anglefort par la société Saint-Cyr n’avait pas été en son temps sans provoquer l’hostilité de collectivités et citoyens potentiellement concernés par les nuisances générées par l’exploitation du site.

Opposition originelle

Les opposants s’étaient fédérés dans l’association interdépartementale du Haut-Rhône, créée en février 2017. Une association en contact avec les élus des communes, intercommunalités et conseillers généraux des trois départements concernés, Ain, Savoie, Haute-Savoie, mais aussi avec France Nature Environnement, les Amis de la Terre, la fédération Rhône-Alpes de protection de la Nature et la ligue de protectrice des oiseaux. Tous dénonçaient l’altération du paysage, du milieu naturel et de la biodiversité, sans oublier les nuisances dues à l’exploitation elle-même et au transport des matériaux, principalement vers la Savoie et la Haute-Savoie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite