Drogués à leur insu en boîte de nuit, deux Annéciens témoignent

Eliot a témoigné à visage découvert sur la soirée au cours de laquelle il a été drogué à son insu.
Eliot a témoigné à visage découvert sur la soirée au cours de laquelle il a été drogué à son insu.

Leurs témoignages sont glaçants. Semblent réalistes. Et, sans jeu de mots, stupéfiants.

Deux jeunes Annéciens ont voulu prendre la parole sur un fléau qui gangrène le monde de la nuit depuis quelque temps : le GHB. Tous deux pensent avoir été victimes de cette drogue de synthèse. À leur insu, ils l’auraient consommé dans un établissement privé d’Annecy. Ce n’est, malheureusement, pas le seul endroit de la ville où ce phénomène se répand.

« Un trou noir complet, limite oppressant »

Eliot a 20 ans. Il est étudiant en 3e année Génie Électrique et Informatique Industrielle à l’IUT d’Annecy-le-Vieux et, comme tous les adultes de son âge, «  aime sortir pour décompresser du boulot  ». C’est d’ailleurs ce qu’il a fait, «  il y a un mois  », avec des copains.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite