51 cas de variole du singe dénombrés en France

La france compte 51 cas de variole du singe en deux semaines
La france compte 51 cas de variole du singe en deux semaines - Illustration

Le premier cas confirmé de variole du singe, ou monkeypox, en France remonte au 19 mai. Depuis le 13 mai 2022 et au 2 juin 2022, 780 cas de variole du singe confirmés en laboratoire ont été signalés ou identifiés par l’OMS dans 27 États membres de quatre régions de l’OMS non endémiques au virus.

Au 3 juin 2022 à 14 heures, 51 cas confirmés de variole du singe ont été rapportés en France par Santé publique France : 37 en Ile-de-France, 6 en Occitanie, 4 en Auvergne-Rhône-Alpes, 2 en Normandie, 1 dans les Hauts-de-France et 1 en Centre-val de Loire.

Sur 45 cas confirmés au 2 juin 2022, 43 ont fait l’objet d’une investigation, un a refusé celle-ci et le dernier n’a pas pu être joint, selon Santé publique France.

Tous les cas investigués sont des hommes, âgés entre 22 et 63 ans (âge médian : 37 ans). Parmi les cas investigués, deux sont immunodéprimés, un a été hospitalisé mais ne l’est plus à ce jour ; aucun n’est décédé.

À ce jour, comme dans les autres pays d’Europe, ces cas sont survenus majoritairement, mais pas exclusivement, chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, sans lien direct avec des personnes de retour de zone endémique.

Parmi les cas investigués, Sante publique France note que 22 ont voyagé à l’étranger avant le début de leurs symptômes, dont certains dans plusieurs pays différents : 13 voyages sont ainsi rapportés en Espagne, 3 en Belgique, 3 en Allemagne, 1 au Portugal, 1 au Royaume-Uni, 1 au Pays-Bas, 1 au Maroc, et 1 en Inde. La plupart des cas investigués déclarent ne pas pouvoir identifier la personne qui les aurait contaminés. Enfin, deux des cas investigués sont des cas secondaires, non vaccinés, de cas confirmés en France.