Saint-Jean-de-Tholome : Baptiste Deturche prépare son deuxième film consacré aux oiseaux rares

Baptiste Deturche parcourt plaines et montagnes en quête de belles images.
Baptiste Deturche parcourt plaines et montagnes en quête de belles images.

Originaire de Saint-Jean de Tholome, Baptiste Deturche, prépare actuellement son deuxième film « Le Pari ». Ce jeune réalisateur de documentaires animaliers, diplômé d’un master d’écriture et réalisation de documentaire animalier nature et environnement effectué à l’IFFCAM (Institut Francophone de Formation au Cinéma Animalier de Ménigoute), prépare actuellement son deuxième documentaire sur le thème des galliformes de montagne et plus particulièrement sur cinq espèces d’oiseaux que l’on retrouve exclusivement en montagne : le tétras lyre, le grand tétras, le lagopède alpin, la perdrix bartavelle et la gélinotte des bois. Déjà plusieurs mois de travail, de pose, de « filatures » depuis le début de l’année, et un pari audacieux, celui de venir à bout de ce nouveau projet qui lui tient à cœur, en une année, mais aussi de présenter des espèces menacées peu connues et de faire en sorte que le public s’y intéresse.

« Que l’intérêt pour la montagne aille plus loin qu’un sentier de randonnée »

Des tournages dans les Pyrénées, mais surtout en grande partie en Haute-Savoie dans les massifs du Mont-Blanc, du Bargy et du Faucigny ont déjà été effectués et cette prochaine réalisation s’annonce prometteuse. A chaque prise de vue et tournage, il met dans ses réalisations à la fois de l’émotion, de la rareté et de belles découvertes qui tiennent au fil des minutes, le spectateur en haleine. Pour Baptise Deturche, ces projets sont aussi l’occasion de « semer quelques graines dans les esprits de chacun pour que l’intérêt pour la montagne aille plus loin qu’un sentier de randonnée. Ce sont des animaux qui sont de bons indicateurs écologiques de bonne santé des montagnes. Il faut juste avoir conscience du lieu où l’on pratique son activité et de la faune qui l’occupe. »

Tout est financé sur ses fonds propres et un film coûte cher, entre le matériel, les déplacements, la nourriture, les salaires des techniciens, il a donc besoin d’aide ! Pour cela, il a mis en ligne un financement participatif sur lequel il est possible d’apporter son aide et devenir ainsi co-producteur par la même occasion. Ses réalisations vont au-delà de la projection classique puisqu’il les propose aux élèves de primaire jusqu’au lycée pour les sensibiliser à cette faune exceptionnelle.

Fjellrev, la quête scandinave

Projeté en 2019, le premier film de Baptiste Deturche, « Fjellrev, la quête scandinave » portait sur sa recherche du rare renard polaire à travers une aventure en terre scandinave et des rencontres animales et humaines. Un film de 45 minutes toujours accessible en téléchargement ou en DVD depuis son site.