Sciez : une plongée dans l’univers des sapeurs-pompiers de Haute-Savoie

Des camions d’époque de l'une des salles du musée.
Des camions d’époque de l'une des salles du musée.

Véritable plongée dans l’univers des pompiers, le musée retrace l’histoire de ce métier sur le territoire haut-savoyard.

Un projet de passionnés

Tout commence quand des anciens sapeurs-pompiers, passionnés par leur métier récupèrent le matériel abandonné au profit des nouveautés qui viennent les équiper. Lances à incendie, chariots, standards téléphoniques, ils les stockent alors dans une grange à Bons-en-Chablais, jusqu’au jour où son propriétaire décide de récupérer les lieux. Les pompiers entrent alors en contact avec l’ancien maire de la commune de Sciez, Bernard Neplaz, qui leur présente l’espace disponible au domaine du Guidou.

Les pompiers contactent le conseil général de Haute-Savoie et nouent un partenariat pour financer la restauration de ces objets conservés. « Ils souhaitaient garder une trace de ce matériel du passé, mais aussi le faire partager au public. C’est ainsi qu’est né le musée il y a maintenant 21 ans », explique l’un des bénévoles du musée et ancien sapeur-pompier. Aujourd’hui encore, ce sont des anciens pompiers de Douvaine, Evian, Bons-en-Chablais ou Chens-sur-Léman qui alimentent la collection grandissante du musée, et gèrent les lieux, faisant revivre aux visiteurs le passé de leur profession.

Une collection locale

Dans les murs du musée, petits et grands se laisseront entraîner dans un monde merveilleux où les anciens véhicules côtoient des pièces de 1910, mais aussi des objets plus récents. Dans la partie basse du musée, les visiteurs pourront découvrir des pompes à bras et des tuyaux d’époque qui ont servi jusque dans les années 1950. Plus loin dans le musée, on découvre des nombreux véhicules, dont un fourgon-pompe datant de 1935, le plus ancien véhicule du musée, mais aussi l’un des camions créé à la suite de l’incendie du tunnel du Mont-Blanc. Les véhicules tout-terrain de montagne adaptés aux conditions extrêmes sont également présentés, tout comme les camions, dont la carrure et l’allure ont évolué au fil des années. « Le musée est véritablement un musée local, car 99 % des véhicules et objets que nous présentons ont été utilisés en Haute-Savoie. Ce sont des pièces de notre histoire, récupérées par des sapeurs pompiers qui viennent tous de la région », ajoute l’un des membres de l’association du musée.

Informations pratiques

Le musée des Sapeurs-pompiers de Haute-Savoie se situe au 217, route du Moulin-de la-Glacière, à Sciez.

Il se visite durant les mois de mai et juin, les samedis, dimanches et jours fériés, de 14 h à 16 h ; en juillet et août, tous les jours, de 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30. En septembre le musée ferme ses portes mais des visites de groupes peuvent être organisées sur demande.

Tarifs : 5€ par adultes, 3,50€ par enfant de plus de 6 ans, entrée gratuite pour les plus jeunes. Des tarifs familles peuvent également être appliqués. Carte bancaire acceptée.

Durant les deux mois d’été, il existe un billet permettant de visiter à la fois ce musée et le musée de la préhistoire adjacent.

Reconstitutions historiques et objets rares

Visiter le musée des Sapeurs-pompiers de Haute-Savoie c’est aussi faire un bond dans le passé pour se glisser dans la peau d’un soldat du feu. Au fil de l’exposition, les visiteurs peuvent découvrir plusieurs reconstitutions, dont l’une mettant en scène une désincarcération suite à un accident de voiture.

Au-delà du métier de pompier, c’est une partie de l’histoire qui se retrouve dans le musée avec notamment la reconstitution de deux catastrophes qui ont marqué le Chablais français et la Suisse voisine : les naufrages de la Fraidieu et de la Sainte-Odile sur le Léman. Deux drames durant lesquels pompiers français et sauveteurs suisses ont dû intervenir pour tenter de sauver le maximum de passagers. « Ici nous avons présenté le plan de sauvetage qui a été établi entre les autorités de sauvetage françaises et suisses, et les différentes étapes de ces deux opérations, confie l’un des bénévoles du musée.

Des objets rares à découvrir

Cet hiver, le musée a fait l’acquisition de nouveau objets. Parmi ceux-ci, une luge utilisée dans les communes de montagne durant l’hiver pour remplacer les chariots à roue transportant les pompes. «  Cette luge était utilisée à Samoëns, et c’est la première fois que nous présentons un tel objet dans le musée, qui fait vraiment partie du patrimoine local et témoigne des conditions de vie en montagne à l’époque », explique l’un des membres de l’équipe.

La collection s’est également agrandie avec la collection Hachette des véhicules en miniature présentés dans les musées français. Quatre d’entre eux sont présentés dans le musée de Sciez.