Chambre d’agriculture Savoie Mont-Blanc : « On a beaucoup de mal à trouver des repreneurs »

Pour Alexandre Moulin, l’activité agricole doit être en adéquation avec le territoire.
Pour Alexandre Moulin, l’activité agricole doit être en adéquation avec le territoire. - Photo: Chambre d’agriculture.

Alexandre Moulin est vice-président de la chambre d’agriculture Savoie Mont-Blanc, en charge des installations, il est également éleveur laitier. «  Le nombre d’installations par an est plutôt stable, on est entre 90 et 100 installations de nouveaux agriculteurs par an, en revanche ce sont les projets qui sont différents, il y a un réel changement. Notre agriculture traditionnelle (le lait pour les fromages de Savoie, la viticulture, l’arboriculture) n’est pas forcément en perte de vitesse, mais a beaucoup de mal à trouver des repreneurs. Par contre, il y a de plus en plus de candidats qui veulent s’installer en maraîchage, en élevage de volailles, en plantes aromatiques et médicinales ou encore dans les petits fruits. Au point accueil installations de la chambre d’agriculture, nous recevons environ 600 porteurs de projets par an, mais seulement une centaine de projets aboutissent. Sur les 600 porteurs de projets, il y a un gros tri qui se fait.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite