Législatives : le Parti animaliste présent pour la première fois dans le Chablais

Audrey Capelli était présente sur une liste aux élections municipales à Thonon, en 2020.
Audrey Capelli était présente sur une liste aux élections municipales à Thonon, en 2020.

Le programme du parti animaliste est essentiellement centré sur la prise en compte des intérêts des animaux. Composé de nombreuses mesures phare telles que la création d’un ministère de la condition animale, la lutte contre les abandons des animaux de compagnies, la fin de la corrida et des combats de coqs, ce programme pourrait se résumer par : «  Il faut cesser de considérer les animaux comme des ressources à notre disposition, dont nous pouvons user et abuser. »

Audrey Capelli, colistière de la liste ‘‘J’aime Thonon’’, menée par Franck Dalibard lors des élections municipales 2020, se présente aux législatives sous la bannière du Parti animaliste, pour lequel elle endosse déjà le rôle de correspondante locale pour la Haute-Savoie. Cette femme de 46 ans, agent logistique export dans l’horlogerie à Meyrin (Suisse), avait déploré l’absence de délégation à la protection animale au sein de la nouvelle municipalité de Thonon-les-Bains. Elle entend bien donner de la voix à ceux qui n’en ont pas.

Porter la cause animale à l’Assemblée nationale

« Au regard de la maltraitance infligée tous les jours aux animaux pour nous nourrir, nous vêtir et nous divertir, il est grand temps d’agir. Ma candidature fait écho au nombre croissant de citoyens pour qui la cause animale est sociétale, et qui, tout comme moi et Patricia, veulent que ça change. Le débat doit être porté à l’Assemblée nationale pour que la cause animale devienne un thème majeur », déclare Audrey Capelli.