Élections législatives : Ahmed Lounis se lance à la conquête de la 6e circonscription de la Haute-Savoie

Ahmed Lounis est le candidat NUPES pour la 6e circonscription.
Ahmed Lounis est le candidat NUPES pour la 6e circonscription.

À tout juste 35 ans, Ahmed Lounis fait son entrée en politique par la porte des élections législatives, qui se dérouleront les 12 et 19 juin prochains. Militant pour La France Insoumise depuis de nombreuses années, Ahmed Lounis a été porté par ses camarades pour devenir le candidat de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale, pour la 6e circonscription de la Haute-Savoie.

Quels sont les grands axes de votre programme  ?

Il y en a trois  : l’économie, la question sociale et l’écologie. L’objectif de ce programme est l’amélioration de la qualité de vie des citoyens. Nous portons un programme très ambitieux, qui vient rompre avec le pouvoir en place et cette politique qui épuise la nature et qui use les êtres humains.

Si vous êtes élu député, quelles seront les thèmes principaux de votre action politique  ?

Tout d’abord, porter le programme de l’Avenir en Commun  : revalorisation du Smic à 1 500 euros, l’âge de la retraite à 60 ans ou encore le blocage des hydrocarbures et de produits de première nécessité. Ça, c’est l’action au plan national. Du côté de notre circonscription, ce sera le défi de la transformation et de la diversification de notre industrie auquel nous devons faire face, et que je saurai porter, pour éviter de courir à la catastrophe sociale et à des plans de licenciements massifs. Nous sommes face à une crise sans précédent sur le court, moyen et long terme. Les entreprises de notre vallée font face à une pénurie de matières premières. De plus, le carnet de commandes n'est pas au beau fixe, notamment du côté de l’industrie automobile, qui tourne au ralenti à cause du manque de semi-conducteurs. La situation va s'aggraver, puisque l’Ukraine est l’un des principaux exportateurs mondiaux de gaz krypton et de gaz néon purifié, nécessaires pour la fabrication de semi-conducteurs. Je compte également porter la problématique environnementale à l’Assemblée, si je suis élu. Aujourd’hui, nous vivons dans l’une des vallées les plus polluées d’Europe. Par exemple, il faudrait mettre les camions sur les rails. On a la ligne de ferroutage du Mont-Cenis, qui est aujourd’hui sous-exploitée et pourrait contenir 5 à 6 fois plus de camions qu’elle n’en contient actuellement.

Avez-vous un message à faire passer aux électeurs  ?

Si je suis élu, je serai un député de terrain, proche des citoyens et de leurs préoccupations, et non un député des beaux salons parisiens. Je ferai de mon mieux pour assurer le rayonnement de la vallée de l’Arve et de notre nation. À ce propos, une phrase de Victor Hugo me vient à l’esprit  : « Soyons serviteurs de la loi et esclaves du devoir ». De plus, c’est la première fois dans l’histoire politique française, qu’une union de la gauche se forme. En tant que candidat pour la 6e circonscription de la Haute-Savoie, je suis fier d’apporter ma contribution à ce moment historique.

Qui est Ahmed Lounis ?

Ahmed Lounis a 35 ans. Né d’un père originaire d’Afrique du Nord et d’une mère auvergnate, c’est à Cluses que s’est établi Ahmed Lounis. Le territoire de la 6e circonscription, qui va de Chamonix-Mont-Blanc à Samoëns, en passant par Sallanches, est un secteur qu’Ahmed Lounis arpente quotidiennement dans le cadre de son métier. En effet, il exerce la profession de technicien de maintenance, pour le compte d’une entreprise de réparation et d’installation d’ascenseurs.