Albertville: au Pont des Adoubes, le bonheur des cyclistes fait le malheur des automobilistes

Albertville: au Pont des Adoubes, le bonheur des cyclistes fait le malheur des automobilistes

Vendredi soir, 17h45, l’avenue de Tarentaise est complètement bouchée. En arrivant au niveau du collège Pierre Grange, certains automobilistes font demi-tour pour emprunter un autre itinéraire. Pour Gwen, qui habite les hauts de Conflans, c’est l’incompréhension : «  Attention, je suis complètement favorable aux aménagements qui favorisent la circulation à vélo… mais j’estime qu’il faut préalablement s’assurer que les conséquences des changements entrepris, quels qu’ils soient, ne pénalisent pas trop les automobilistes. Dans un cas comme celui-ci, non seulement on peste contre la mairie, mais en plus on en veut presque aux cyclistes. J’espère qu’ils vont très vite revenir à l’ancienne configuration  ». Ils sont très nombreux à penser comme elle (voir ci-dessous). Pour Jérôme, qui habite avenue de Tarentaise, l’incidence du changement est évidente, même s’il la nuance : « 

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite